Rechercher

Un Palestinien tué après avoir tenté de lancer un cocktail Molotov sur des policiers

La police des frontières est intervenue à al-Eizariya suite à une émeute dans la ville voisine d'Abu Dis où des Palestiniens ont endommagé une section de la barrière de sécurité

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des agents de la police des frontières s'occupant de Fayez Damdum qui a été visé par des soldats après avoir prétendument tenté de lancer des cocktails Molotov, le 1er octobre 2022. (Crédit : Twitter)
Des agents de la police des frontières s'occupant de Fayez Damdum qui a été visé par des soldats après avoir prétendument tenté de lancer des cocktails Molotov, le 1er octobre 2022. (Crédit : Twitter)

Un jeune Palestinien a été abattu samedi par la police israélienne dans une ville de Cisjordanie, à proximité de Jérusalem, alors qu’il aurait tenté de lancer un cocktail Molotov sur les forces de l’ordre, ont indiqué des responsables israéliens et palestiniens.

Selon les médias et le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne, Fayez Damdum, âgé de 18 ans, a été abattu par la police à al-Eizariya, dans la banlieue de Jérusalem Est, alors qu’il circulait à moto.

Plus tôt, dans la ville voisine d’Abu Dis, des Palestiniens ont endommagé une section de la barrière de sécurité de Cisjordanie, selon des images publiées par des médias palestiniens.

La police a déclaré que ses agents étaient dans la zone pour répondre à une violente émeute, au cours de laquelle des Palestiniens ont lancé des engins explosifs, des bombes incendiaires et des pierres sur les soldats.

« Au cours de l’opération, un suspect qui a tenté de lancer un cocktail Molotov sur nos troupes, a été neutralisé par des coups de feu », a déclaré un porte-parole de la police, dans un communiqué.

Damdum a été pris en charge par des agents de la police des frontières sur les lieux, comme en atteste les images, puis transporté par le Croissant-Rouge palestinien dans un hôpital voisin, où son décès a été prononcé.

Aucun agent n’a été blessé dans l’incident.

L’armée israélienne et la police sont en état d’alerte maximal depuis la semaine dernière alors que la saison des fêtes du Nouvel an juif vient de commencer en Israël, avec des tensions déjà fortes en raison d’une offensive anti-terroriste israélienne qui a fait plus de 100 morts du côté palestinien et qui a entraîné plus de 2000 arrestations au cours d’opérations nocturnes.

Samedi, avant l’aube, des hommes armés palestiniens ont ouvert le feu sur des troupes israéliennes opérant près du village de Burqa, et sur l’implantation de Beit El dans un incident distinct, a déclaré l’armée israélienne.

Ces derniers mois, des hommes armés palestiniens ont pris pour cible des postes militaires, des troupes opérant le long de la barrière de sécurité en Cisjordanie, des implantations israéliennes et des civils sur les routes.

Les troupes israéliennes ont également essuyé des tirs à plusieurs reprises lors de raids nocturnes dans les villes palestiniennes de Cisjordanie.

L’armée a lancé les opérations d’arrestation après une série d’attentats qui ont tué 19 personnes entre la mi-mars et le début du mois de mai.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...