Un rabbin ayant exprimé son soutien à Corbyn aurait été victime d’une duperie
Rechercher

Un rabbin ayant exprimé son soutien à Corbyn aurait été victime d’une duperie

Une organisation accuse un militant d'avoir exploité la "mauvaise santé" de son responsable pour lui faire signer une lettre défendant le Labour des accusations d'antisémitisme

Le chef du Parti travailliste d'opposition, Jeremy Corbyn, lors d'une visite au Whitby Leisure Centre à Whitby, dans le nord de l'Angleterre, dans le cadre de sa campagne électorale, le 1er décembre 2019. (Paul Ellis/AFP)
Le chef du Parti travailliste d'opposition, Jeremy Corbyn, lors d'une visite au Whitby Leisure Centre à Whitby, dans le nord de l'Angleterre, dans le cadre de sa campagne électorale, le 1er décembre 2019. (Paul Ellis/AFP)

LONDON (JTA) — La principale organisation cadre des communautés ultra-orthodoxes du Royaume-Uni a fait savoir que l’un de ses dirigeants rabbins avait été persuadé de défendre le Parti travailliste britannique des accusations d’antisémitisme après avoir fait l’objet d’une duperie.

L’Union of Orthodox Hebrew Congregations a publié un communiqué lundi au sujet d’un document qu’a signé récemment le rabbin Ephraim Padwa, le responsable de l’Union. Celle-ci a expliqué que des militants tentant d’attirer les électeurs en vue des élections du 12 décembre avaient tiré profit de la mauvaise santé d’Ephraim Padwa, a rapporté le Jewish News of London.

Shraga Stern, un militant ultra-orthodoxe britannique soutenant le président du Parti travailliste, Jeremy Corbyn, a fait circuler une lettre qu’il affirmait avoir été signée par Padwa et qui condamnait les accusations d’antisémitisme formulées dans une tribune par le grand-rabbin du Royaume-Uni, Ephraim Mirvis, à l’encontre de Corbyn.

Dans une tribune datée du 26 novembre, il a décrit le dirigeant travailliste comme un « complice des préjugés ». Il a cité des milliers de cas d’antisémitisme présumé – certains impliquant directement Corbyn – qui ont commencé à proliférer dans les rangs du Labour après l’élection de ce dernier à sa tête en 2015, un responsable politique issu de l’extrême gauche qui a qualifié les groupes terroristes palestinien et libanais du Hamas et du Hezbollah d’ « amis ».

« Il est profondément choquant que M. Stern et d’autres tentent d’exploiter la mauvaise santé du Rov pour le tromper et lui faire signer une lettre qui a été transformée en soutien à Jeremy Corbyn », a écrit l’organisation. « La position d’Ephraim Padwa est la suivante : ‘il ne prend pas partie dans les affaires politiques' ».

De son côté, Corbyn dément avoir laissé l’antisémitisme se développer au sein du Labour.

Son projet visant à restreindre certaines libertés dont jouissent les écoles religieuses inquiète les communautés religieuses.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...