Israël en guerre - Jour 191

Rechercher

Un terroriste du Hezbollah, sanctionné par les États-Unis, se rend aux Émirats arabes

Selon une source, la visite de Wafiq Safa s'apparente à une "nouvelle page" dans les liens entre les Émirats arabes unis et le Hezbollah

Des manifestants brandissent le drapeau du Hezbollah en scandant des slogans anti-israéliens et anti-américains lors d'une manifestation en solidarité avec les Palestiniens de Gaza à Beyrouth, au Liban, le 2 mars 2024. (Crédit : AP Photo/Hassan Ammar)
Des manifestants brandissent le drapeau du Hezbollah en scandant des slogans anti-israéliens et anti-américains lors d'une manifestation en solidarité avec les Palestiniens de Gaza à Beyrouth, au Liban, le 2 mars 2024. (Crédit : AP Photo/Hassan Ammar)

BEYROUTH – Un haut responsable du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, soutenu par l’Iran, a effectué un voyage historique aux Émirats arabes unis pour faciliter la libération de plus d’une douzaine de ressortissants libanais détenus dans ce pays, ont déclaré à Reuters quatre sources proches du Hezbollah.

Cette visite à l’invitation des Émirats arabes unis pourrait marquer un changement significatif par rapport à l’hostilité qui a longtemps caractérisé les relations entre le Hezbollah, musulman chiite, et les Émirats arabes unis, musulmans sunnites et alliés stratégiques des États-Unis, ont déclaré les analystes.

Le ministère des Affaires étrangères des Émirats arabes unis n’a pas encore répondu aux demandes de commentaires de Reuters.

L’une des sources, sous couvert d’anonymat, décrit la visite de Wafiq Safa comme une « nouvelle page » dans les liens entre les Émirats arabes unis et le Hezbollah, qui est désigné comme un groupe terroriste par les États-Unis et leurs alliés des pays arabes du Golfe.

Safa s’est rendu aux Émirats arabes unis mercredi, selon les sources. Il dirige l’unité de liaison et de coordination du Hezbollah, chargée de la coordination avec les agences de sécurité libanaises, et est sanctionné par les États-Unis.

Les quatre sources au fait des réflexions du Hezbollah affirment que les Émirats arabes unis ont pris contact avec le groupe terroriste pour lui faire savoir qu’ils cherchaient à libérer les détenus libanais, dont plusieurs purgeaient des peines d’emprisonnement à perpétuité.

Les sources indiquent que les détenus ont été arrêtés sous l’inculpation de soutien et de financement du Hezbollah, décrivant ces accusations comme étant politiquement motivées.

Les quatre sources affirment que les détenus seront libérés dans les prochains jours et qu’ils accompagneront Safa au Liban.

Deux des sources affirment que les Émirats arabes unis ont demandé au dictateur syrien Bashar el-Assad, allié du Hezbollah, de transmettre le message avant le début de la guerre de Gaza, au cours de laquelle le groupe terroriste chiite libanais et Israël ont échangé des tirs à travers la frontière israélo-libanaise.

Le ministère syrien de l’Information n’a pas encore répondu à une demande de commentaire de Reuters.

L’une des sources indique que la visite suggère un effort pour atténuer « certaines des tensions régionales », sans fournir plus de détails.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.