D’après un député, un tunnel du Hamas aurait atteint Israël
Rechercher

D’après un député, un tunnel du Hamas aurait atteint Israël

Le député Omer Bar-Lev accuse le gouvernement de ne rien faire alors que le Hamas reconstruit son infrastructure de souterrains

Un soldat israélien devant l'entrée d'un tunnel (Crédit photo : Flash 90)
Un soldat israélien devant l'entrée d'un tunnel (Crédit photo : Flash 90)

Le Hamas est en train d’étendre son réseau de tunnels souterrains, dont l’un aurait atteint le territoire israélien, a déclaré dimanche le député et ancien commandant de Tsahal Omer Bar-Lev.

Bar-Lev, un député de l’Union sioniste qui siège à la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, a critiqué le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Moshe Yaalon pour leur indécision et leur incapacité à agir pour contrecarrer la menace des tunnels.

« Le Hamas a recommencé à creuser des tunnels, et il est probable qu’au moins un d’entre eux a même franchi la frontière, ce qui constitue un affront à la souveraineté d’Israël », a déclaré Bar-Lev dimanche soir lors de la session d’ouverture du congrès de l’association du Barreau d’Israël à Eilat, selon un communiqué de son bureau.

Israël a mené en juillet et en août une guerre de 50 jours contre des combattants basés à Gaza, afin d’endiguer les tirs de roquettes et de détruire un réseau de tunnels sous la clôture de la frontière entre Gaza et Israël.

Depuis le cessez-le-feu, les responsables de l’armée et des sources à l’intérieur de la bande de Gaza ont indiqué que le Hamas avait tenté de reconstruire rapidement son infrastructure militaire endommagée pendant les combats, y compris en creusant de nouveaux tunnels et en développant des fusées.

Des sources à l’intérieur de la bande de Gaza ont déclaré au Times of Israel en avril que le Hamas utilisait des machines lourdes et du ciment sur lequel il peut mettre la main afin de construire rapidement de nouveaux tunnels.

Toutefois, selon des sources sécuritaires, les creuseurs de tunnels ont pris soin de ne pas passer en territoire israélien, afin d’éviter une éruption des hostilités.

Bar-Lev, qui a dirigé l’unité d’élite Sayeret Matkal avant d’entrer en politique, a déclaré que Netanyahu et Yaalon doivent donner l’ordre de détruire les tunnels sans plus attendre.

« Nous ne devons jamais revenir au fiasco des tunnels qui existait juste avant l’opération Bordure protectrice. Si j’étais ministre de la Défense, je donnerais l’ordre à l’armée israélienne d’agir cette nuit même pour démolir les tunnels qui ont été reconstruits. »

Il y a quelques semaines, les informations de la Dixième chaîne ont rapporté que Tsahal enquêtait sur une possible attaque par tunnel passant sous une ville frontalière à Gaza, suite à des plaintes de résidents du kibboutz Nirim qui auraient entendu des bruits de travaux souterrains.

L’armée israélienne n’a pas pour le moment pas répondu à la demande de commentaire du Times of Israel.

Le député Haïm Jelin de Yesh Atid, qui a été chef du Conseil régional Eshkol, en bordure de la bande de Gaza, a accusé Bar-Lev de mener une campagne de peur de concert avec Netanyahu.

« Il est dommage que des membres de la Knesset soient prêts à parler sans preuve et à effrayer les citoyens, juste pour obtenir les manchettes et leur photo dans le journal », a-t-il dit dans un communiqué publié lundi, appelant Bar-Lev à se retracter.

Le deputé travailliste Omer Bar-Lev à une session de la commission des Affaires étrangères et de la Défense à la Knesset, le mardi 20 mai 2014 (Crédit photo: Flash90)
Le deputé travailliste Omer Bar-Lev lors d’une session de la commission des Affaires étrangères et de la Défense à la Knesset, le mardi 20 mai 2014 (Crédit photo: Flash90)

Lors de son discours, Bar-Lev avait pourtant accusé Netanyahu de ne pas être assez dur contre le terrorisme.

« L’indécision du Premier ministre liée à la politique et à la sécurité affecte la capacité de dissuasion de l’armée et laisse le sort des habitants de la région frontalière de Gaza livrée aux caprices du Hamas. Cette politique faible, indécise et doucereuse, qui est typique de Netanyahu, encourage le Hamas et le Hezbollah à continuer à nous tester. Israël sous Netanyahou a perdu son initiative contre le terrorisme », a-t-il affirmé.

« Nous avons une justification morale et même une obligation d’agir préventivement contre tout tunnel qui traverse la frontière », a-t-il ajouté.

Les tunnels d’attaque s’étendant vers le territoire israélien ont incité à une invasion terrestre israélienne dans la bande de Gaza durant l’opération de protection Edge, qui a débuté en juillet et a duré 50 jours. De nombreux tunnels ont été utilisés pour des attaques contre des soldats israéliens.

Selon l’armée israélienne, les tunnels ont été construits à l’origine pour une grande attaque coordonnée contre des civils israéliens vivant dans la région, qui ne fut déjoué qu’avec la guerre.

Les responsables israéliens ont dit avoir détruit plus de 30 tunnels au cours de la campagne militaire de l’été, qui a vu plus de 2 100 personnes tuées à Gaza selon un décompte palestiniens et des Nations unies. En Israël, 72 personnes ont été tuées.

Israël affirme que la moitié des morts étaient des combattants et accuse le Hamas, qui installe une grande partie de son appareil d’attaque dans les zones résidentielles, d’être responsable de la mort de civils. Pendant l’opération, les combattants de Gaza ont mené plusieurs raids de tunnel en Israël, tuant 11 soldats israéliens.

Bar-Lev a également critiqué le fait qu’aucune mesure n’avait été prise pour démilitariser la bande de Gaza après l’opération Bordure protectrice et a averti qu’une nouvelle guerre était inévitable.

Avi Issacharoff a contribué à cet article

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...