Une actrice israélienne renvoyée d’une série après avoir refusé les tests COVID
Rechercher

Une actrice israélienne renvoyée d’une série après avoir refusé les tests COVID

Orna Fitousi, qui jouait un officier de police dans la série Kan "Manayek", a ouvertement critiqué la campagne de vaccination du gouvernement

L'actrice israélienne Orna Fitousi, lors du tournage d'un film en 2013. (Crédit : Moshe Shai/ FLASH90)
L'actrice israélienne Orna Fitousi, lors du tournage d'un film en 2013. (Crédit : Moshe Shai/ FLASH90)

L’actrice Orna Fitousi a été renvoyée de la série à succès Kan, « Manayek », après avoir refusé de se soumettre aux tests COVID-19 avant d’arriver sur le plateau de tournage.

Le radiodiffuseur public a refusé de commenter la situation.

Yoav Gross Productions, qui produit la série, a déclaré au Times of Israel que la série ne faisait que suivre la réglementation en vigueur.

« Nous fonctionnons selon les règles, et quiconque ne veut pas se faire dépister avant d’arriver au tournage ne peut pas y prendre part et mettre en danger toutes les autres personnes sur le plateau », a déclaré la société.

L’actrice, qui joue le rôle de la commissaire Etty dans le thriller policier, a longtemps critiqué l’approche du gouvernement face au coronavirus. Il y a une semaine, elle a partagé sur Instagram un post d’une personne affirmant à tort que six personnes qu’elle connaissait étaient mortes après avoir reçu la troisième injection de vaccin en Israël, – appelant d’autres personnes à ne pas recevoir le rappel.

En avril, Fitousi a écrit puis s’est excusée pour un post comparant le vaccin à l’Allemagne nazie, accusant le gouvernement de vouloir tuer les enfants juifs et partageant une caricature comparant le PDG de Pfizer, Albert Bourla, à Adolf Hitler.

La semaine dernière, la femme de 53 ans a déclaré qu’elle déchira sa carte de don d’organes pour protester contre les « abus du ministère de la Santé » à l’encontre des personnes refusant le vaccin. « Un pays qui nie mes droits fondamentaux sur mon corps est un pays qui n’a pas le droit de recevoir quoi que ce soit de moi – ni dans ma vie, ni après ma mort », a-t-elle écrit.

« Manayek, qui a commencé à être diffusée sur la chaîne publique Kan l’année dernière, est un thriller policier centré sur une enquête concernant un flic corrompu qui serait mêlé à une famille de criminels. La série a remporté plusieurs prix aux Israeli Television Academy Awards l’année dernière, dont celui du meilleur drame.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...