Rechercher

Une candidate républicaine US présente ses excuses après des propos antisémites

Michele Reynolds, candidate au Sénat de l’État de l’Ohio, a dans un premier temps défendu ses propos avant de se rétracter et présenter ses excuses

La candidate Républicain de l’Ohio au Sénat Michele Reynolds. (Crédit : Capture d’écran YouTube via la JTA)
La candidate Républicain de l’Ohio au Sénat Michele Reynolds. (Crédit : Capture d’écran YouTube via la JTA)

JTA – Face aux critiques sur son emploi, en 2014, de l’expression antisémite « Jew you down » [NDLT, « faire baisser les prix »], la candidate Républicaine au Sénat de l’Ohio a tenté de se justifier, cette semaine, en assurant que c’était pour elle une façon de louer la frugalité des Juifs, avant de finalement présenter ses excuses.

Michele Reynolds, cheffe d’entreprise et ex-employée du secteur public, candidate Républicaine du 3e district, avait publié à compte d’auteur un manuel destiné aux chefs d’entreprise en 2014.

Elle y écrivait : « J’ai appris d’autres cultures qu’il existe bien des manières de dépenser son argent. Avez-vous déjà entendu le terme « Jew you down » ? Dans cette culture, on ne gaspille pas l’argent. »

Le livre, « The Dreambiz Blueprint: 101 Business Tips on How to Develop and Operate Your Dream Business » [Comment réussir dans les affaire : 101 trucs et astuces pour développer et gérer votre entreprise], n’est pas aisément accessible en ligne.

Ce passage a été cité mercredi par le journaliste du Cleveland.com, Jake Zuckerman, et publié sur les réseaux sociaux par les Démocrates du Sénat de l’Ohio.

La première réaction de l’équipe de campagne de Reynolds, publiée dans le Columbus Dispatch, a été d’expliquer que la candidate avait souhaité mettre en avant « ce qu’elle avait appris de la sagesse juive et de la réputation des Juifs, à l’origine d’entreprises prospères, fondées sur des bases financières solides ».

Mais jeudi en fin de journée, Reynolds a présenté des excuses plus claires sur son compte Twitter, écrivant: « Bien que je n’aie jamais eu l’intention d’être blessante ou irrespectueuse lorsque j’ai écrit le livre en 2014, je présente humblement mes excuses à la communauté juive ainsi qu’à toute personne que mes propos ont pu offenser. Je n’utiliserai plus cette expression, et si le livre est republié un jour, je veillerais à ce que ce passage soit supprimé. »

« Je me suis aperçue qu’il y avait de bien meilleures façons d’exprimer mon respect envers mes frères et sœurs dans la foi », a déclaré Reynolds.

Reynolds, qui a l’appui des Républicains traditionnels et des chefs d’entreprise de son État, avait publié un message pour Rosh HaShana, le mois dernier.

Une biographie en ligne la présente comme « première dame et pasteur exécutif » de l’église Common Ground Destiny Center, dont son mari est le pasteur principal.

Par le passé, elle a dirigé le bureau des initiatives confessionnelles et communautaires du gouverneur de l’Ohio, Mike DeWine.

Elle a également été commissaire de la Commission sur la paternité de l’Ohio et a travaillé au bureau de développement économique du maire d’Akron.

Le 3e district sénatorial de l’État de l’Ohio inclut des secteurs entiers de Columbus, la ville la plus peuplée. Le siège est actuellement occupé par un Démocrate.

En 2018, lors des élections à la commission du comté, Reynolds avait été nettement battue par le candidat Démocrate.

Reynolds n’est pas la première personnalité politique américaine à s’attirer les foudres de la toile, cette année, pour avoir utilisé l’expression « Jew you down », expression qui persiste dans le lexique américain du 21e siècle, malgré les appels répétés des organisations juives à mettre fin à son emploi en raison de son ancrage dans les idées antisémites, et notamment l’avarice juive.

Deux députés Républicains du Kentucky avaient eux aussi utilisé cette expression en faisant une blague lors d’une réunion de la législature de l’État en février, avant de présenter leurs excuses.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...