Rechercher

Une élue et l’ex-directrice générale de Yamina ne rejoindront pas Esprit sioniste

Shirly Pinto promet de continuer à se battre pour les droits des personnes handicapées ; Stella Weinstein, confirme qu'elle ne s'engagera pas dans le nouveau parti d'Ayelet Shaked

Shirly Pinto communique avec le Premier ministre Naftali Bennett lors d'une cérémonie de prestation de serment des nouveaux parlementaires à la Knesset à Jérusalem, le 16 juin 2021. 
 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Shirly Pinto communique avec le Premier ministre Naftali Bennett lors d'une cérémonie de prestation de serment des nouveaux parlementaires à la Knesset à Jérusalem, le 16 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Deux alliées essentielles de droite d’Ayelet Shaked ont annoncé mercredi qu’elles ne rejoindraient pas son nouveau parti Esprit sioniste, portant un sérieux coup aux tentatives de la ministre de l’Intérieur de relancer sa candidature à sa réélection après l’effondrement du parti Yamina.

La députée Shirly Pinto, premier membre malentendant de la Knesset, et l’ancienne directrice générale de Yamina, Stella Weinstein, ont déclaré séparément qu’elles ne suivraient pas Shaked au sein d’Esprit sioniste.

« Après des discussions avec la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked, nous avons convenu que je ne me présenterai pas à la Knesset sous l’étiquette d’Esprit sioniste », a écrit Pinto dans une déclaration.

Pionnière dans la promotion de l’amélioration du bien-être de la population handicapée d’Israël, Pinto a déclaré qu’elle « continuerait à faire avancer la cause des personnes handicapées dans la société israélienne ».

Le Premier ministre sortant Naftali Bennett après une conférence de presse au Parlement israélien au cours de laquelle il a annoncé qu’il ne se présenterait pas aux prochaines élections en présence d’Ayelet Shaked, la nouvelle chef du parti Yamina, à droite, et Stella Weinstein, la présidente sortante de Yamina, au centre, le 29 juin 2022. (Crédit: Olivier Fitoussi/Flash90)

Elle s’est fait connaître en faisant pression pour obtenir des masques transparents pendant la pandémie de coronavirus, afin de permettre à la population sourde d’Israël de continuer à communiquer en lisant sur les lèvres des interlocuteurs.

Pinto a également fait la Une des journaux en décembre lorsqu’elle s’est présentée à la plénière de la Knesset six jours seulement après avoir accouché, afin de soutenir la coalition, qui conservait une majorité précaire d’une voix. Pinto a voté en tenant son nouveau-né dans ses bras.

Elle n’a pas fait part de ses projets politiques futurs, mais aurait rencontré le Premier ministre Yair Lapid afin de rejoindre son parti de centre-gauche Yesh Atid.

La députée de Yamina Shirly Pinto avec sa petite fille, née il y a six jours, à la Knesset, le 15 décembre 2021. (Crédit : Noam Moskowitz/Knesset)

Shaked a félicité Pinto pour son travail « professionnel et authentique » de représentation des personnes handicapées.

Weinstein a également confirmé qu’elle ne rejoindra pas Esprit sioniste, après avoir démissionné de son poste au sein du parti de droite Yamina plus tôt cette année.

Le parti de l’ancien Premier ministre Naftali Bennett s’est pratiquement effondré au cours des derniers mois, plusieurs de ses membres ayant quitté le gouvernement ou menacé de le faire en raison de la pression exercée par son alliance avec des partis de gauche et arabes.

La semaine dernière, Shaked et le parti Derech Eretz, composé de deux députés, ont annoncé qu’ils s’unissaient pour former le parti Esprit sioniste et qu’ils se disputeraient les anciens électeurs de Yamina.

A LIRE : Les anciens électeurs indécis de Yamina opteront pour « la moins pire » des options

Lors du lancement du parti Esprit sioniste la semaine dernière, Shaked a déclaré aux électeurs que l’aspiration du nouveau parti était de mettre fin à la « polarisation » et aux coalitions étroites reposant sur des « extrémistes » en construisant un gouvernement sioniste large avec le Likud et le centre-gauche.

Ayelet Shaked tient une conférence de presse avec Yoaz Hendel pour annoncer le lancement de leur parti Esprit sioniste à Kfar Maccabiah à Ramat Gan, le 27 juillet 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Sur les sept députés de Yamina, seuls Abir Kara et Yomtob Kalfon n’ont pas encore dit s’ils chercheront à rejoindre Esprit sioniste ou non.

Un sondage réalisé à la fin du mois dernier montrait que le parti oscillait autour de quatre sièges, soit le seuil électoral requis pour entrer à la Knesset.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...