Une femme de 94 ans meurt du COVID-19, portant le nombre de morts en Israël à 14
Rechercher

Une femme de 94 ans meurt du COVID-19, portant le nombre de morts en Israël à 14

Le directeur du centre médical Mayanei Hayeshua à Bnei Brak affirme que la patiente souffrait déjà de problèmes médicaux avant de contracter le virus

Des secouristes du Magen David Adom en tenue de protection à Jérusalem, le 28 mars 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)
Des secouristes du Magen David Adom en tenue de protection à Jérusalem, le 28 mars 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Une femme de 94 ans est morte dimanche du coronavirus au centre médical Mayanei Hayeshua de Bnei Brak, faisant passer le nombre de décès en Israël du COVID-19 à 14.

Le directeur de Mayanei Hayeshua a déclaré que la femme souffrait d’un certain nombre de pathologies antérieures à sa contamination par le virus.

Son nom n’a pas été divulgué immédiatement.

Elle a été la deuxième Israélienne à mourir du virus dimanche, après Mordechai Ben Michael, 92 ans, résident de Jérusalem.

Sur les 14 personnes qui sont mortes du coronavirus en Israël, 13 avaient plus de 70 ans. En Italie, un Israélien de 82 ans est également mort de la maladie.

La quatorzième victime du coronavirus en Israël est une femme de 94 ans qui avait été placée dans une maison de retraite où elle a été contaminée après avoir subi des sévices de la part d’un soignant.

Perel Wiesel de Rehovot, membre de la dynastie hassidique des Kretshnif, avait rejoint la maison de retraite Vizhnitz à Bnei Brak il y a deux mois, alors que la police enquêtait sur son soignant népalais pour maltraitance, a déclaré un parent au site d’information Ynet.

Wiesel est née à Sighet, en Roumanie, ville natale d’Elie Wiesel (on ne sait pas s’ils sont parents).

Elle laisse dans le deuil cinq enfants et plus de 70 petits-enfants et arrière-petits-enfants, a indiqué le rapport.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...