Rechercher

Une implantation du nord de la Cisjordanie ciblée par des tirs

Des maisons à Avnei Hefetz ont été légèrement endommagées ; l’armée recherche un tireur palestinien après la découvert de 30 douilles d’obus dans les environs

L'implantation d'Avnei Hefetz, à l'est de Tulkarem, le 31 juillet 2009. Illustration. (Crédit : Gili Yaari/Flash90)
L'implantation d'Avnei Hefetz, à l'est de Tulkarem, le 31 juillet 2009. Illustration. (Crédit : Gili Yaari/Flash90)

Selon des informations de l’armée, un tireur palestinien aurait ouvert le feu, lundi soir, sur l’implantation d’Avnei Hefetz, dans le nord de la Cisjordanie, endommageant plusieurs bâtiments.

Les résidents ont reçu pour instruction de rester chez eux alors que des tirs nourris se faisaient entendre à proximité de la ville.

Des sources proches des forces de l’ordre sur les lieux ont indiqué que le tireur était arrivé à bord d’un véhicule, avant d’ouvrir le feu et de prendre la fuite.

Les troupes ont trouvé une trentaine de douilles d’obus à proximité, ainsi que des impacts de balles dans plusieurs maisons. Aucun blessé n’a été signalé.

L’armée israélienne a déclaré mardi être à la recherche du tireur présumé.

La fusillade survient dans un contexte de tensions accrues à la suite de plusieurs attaques terroristes meurtrières menées dans des villes israéliennes, ainsi que de fusillades avec des membres de groupes terroristes en Cisjordanie.

Une série d’attentats terroristes meurtriers en Israël a fait 11 morts en l’espace de huit jours à la fin du mois dernier et mis les forces de sécurité israéliennes en état d’alerte renforcée. Les tensions demeurent élevées, et certains redoutent une flambée de violence comme il y a près d’un an, lorsqu’Israël avait affronté des groupes terroristes gazaouis et que des émeutes avaient éclaté dans des villes judéo-arabes.

Dans le sillage des récents attentats, les dirigeants israéliens ont promis de renforcer la lutte contre le terrorisme, en lançant l’opération « Brise-lames », centrée sur les individus soupçonnés de planifier de futures attaques.

Le chef d’état-major Aviv Kohavi a déclaré lundi que Tsahal avait déjoué près d’une dizaine  d’attaques terroristes au cours des deux dernières semaines.

Samedi, les soldats israéliens ont tué trois hommes armés du Jihad islamique palestinien soupçonnés de se rendre en Israël, depuis la région de Jénine, pour y mener une attentat. Deux autres hommes armés présumés ont été tués, jeudi dernier, lors d’une opération dans la ville de Cisjordanie.

Dimanche soir, des agents infiltrés de l’unité antiterroriste Yamam de la police ont arrêté un Palestinien soupçonné d’avoir planifié une attaque terroriste sur l’autoroute 6.

Les combats se sont multipliés au moment-même où Ramadan commence, une période traditionnelle de fortes tensions en Israël comme en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...