Une importante école orthodoxe de New York interdit les élèves non vaccinés
Rechercher

Une importante école orthodoxe de New York interdit les élèves non vaccinés

Alors qu’une épidémie de rougeole fait rage, l’académie SAR rejette "l’exemption religieuse", affirmant que sa compréhension de la loi juive exige que les enfants soient vaccinés

Vue de l’académie SAR dans le Bronx, à New York, en juin 2018. (Google Street View)
Vue de l’académie SAR dans le Bronx, à New York, en juin 2018. (Google Street View)

Une importante école orthodoxe moderne de la ville de New York n’acceptera plus les exemptions religieuses concernant la vaccination accordées à ses élèves.

L’académie et école Salanter Akiba Riverdale, connues sous le nom de SAR, ont annoncé jeudi que cette décision concernerait leur école maternelle. Plus de 500 cas de rougeole se sont répandus dans le pays cette année alors qu’une épidémie de rougeole fait rage au sein de la communauté haredi.

Le Centre juif, une synagogue orthodoxe de Manhattan, a annoncé mercredi que tout enfant qui pénétrait dans ses locaux devait « respecter scrupuleusement les recommandations de l’Etat de New York en matière de vaccination ». La congrégation Beth Aaron, synagogue orthodoxe de Teaneck, dans le New Jersey, a adopté la même politique.

Les parents pouvaient jusqu’alors demander une exemption religieuse en faisant valoir qu’ils ont choisi de ne pas vacciner leurs enfants car la vaccination contrevient à leurs « convictions religieuses véritables et sincères ». Les deux directeurs du SAR ont déclaré que la loi juive obligeait la vaccination plus que ne l’interdisait.

« Sur la base de la compréhension par l’école de la [loi juive], SAR ne reconnaîtra aucune demande d’exemption religieuse au sujet de la vaccination », ont écrit Binyamin Krauss et Tully Harcsztark aux parents. Ils ont affirmé que l’obligation de vaccination découlait du verset biblique enjoignant aux Juifs de « faire très attention à leur vie ».

Krauss n’a pas souhaité commenter la situation ni donner une estimation du nombre d’élèves concernés non vaccinés.

Joseph Aron, avocat de Brooklyn spécialisé dans les questions religieuses et constitutionnelles, a déclaré que, bien que la loi de l’État de New York autorise des exemptions religieuses, les écoles privées ne sont pas obligées de les accepter. Les écoles n’ont pas non plus à assumer un « fardeau indu » en acceptant les exemptions médicales, qui surviennent lorsqu’un médecin affirme que les vaccins vont nuire à la santé d’un enfant, a-t-il déclaré. SAR continuera à accepter les exemptions médicales.

« Il n’y a aucune obligation pour une école d’accepter une exemption religieuse », a déclaré Aron. « L’école dispose d’une autonomie totale. L’école n’est pas non plus obligée d’accepter [un élève] ayant une raison médicale de ne pas se faire vacciner. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...