Israël en guerre - Jour 193

Rechercher

Une influente yeshiva ultra-conservatrice de Jérusalem ciblée par les anti-réforme

Les manifestants disent que Har Hamor "symbolise le courant messianique qui mène le coup d'État du régime" ; un militant a été arrêté pour avoir tenté de perturber la circulation

  • Des activistes protestant contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, devant la yeshiva Har Hamor à Har Homa, à Jérusalem-Est, le 5 juillet 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
    Des activistes protestant contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, devant la yeshiva Har Hamor à Har Homa, à Jérusalem-Est, le 5 juillet 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
  • Des activistes protestant contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, devant la yeshiva Har Hamor à Har Homa, à Jérusalem-Est, le 5 juillet 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
    Des activistes protestant contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, devant la yeshiva Har Hamor à Har Homa, à Jérusalem-Est, le 5 juillet 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
  • Des activistes protestant contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, devant la yeshiva Har Hamor à Har Homa, à Jérusalem-Est, le 5 juillet 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
    Des activistes protestant contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, devant la yeshiva Har Hamor à Har Homa, à Jérusalem-Est, le 5 juillet 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
  • Des activistes protestant contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, devant la yeshiva Har Hamor à Har Homa, à Jérusalem-Est, le 5 juillet 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
    Des activistes protestant contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, devant la yeshiva Har Hamor à Har Homa, à Jérusalem-Est, le 5 juillet 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
  • Des activistes protestant contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, devant la yeshiva Har Hamor à Har Homa, à Jérusalem-Est, le 5 juillet 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
    Des activistes protestant contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, devant la yeshiva Har Hamor à Har Homa, à Jérusalem-Est, le 5 juillet 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Des dizaines de manifestants opposés à la refonte du système judiciaire du gouvernement ont organisé un rassemblement mercredi matin devant une yeshiva de Jérusalem dirigée par le rabbin Zvi Tau, le chef spirituel du parti ultra-conservateur et anti-LGBTQ Noam de la coalition et une figure influente pour beaucoup dans le gouvernement actuel.

Tau, qui dirige la Har Hamor Yeshiva dans le quartier juif de Har Homa à Jérusalem-Est, se situe à la limite la plus conservatrice du sionisme religieux.

Il a fait face à des protestations dirigées spécifiquement contre lui ces derniers mois, car plusieurs personnes l’ont accusé d’agression sexuelle. Aucune plainte n’a, à ce jour, été déposée.

Mais le rassemblement de mercredi était directement dirigé contre la yeshiva de Tau, son idéologie et son influence, les manifestants affirmant qu’elle conduisait Israël « dans la direction d’un État halakhique », faisant référence à un État régi par la loi juive orthodoxe – ou halakha.

« Nous sommes venus protester contre le sionisme religieux messianique qui détruit Israël », a déclaré le manifestant Tamir Levital à la Douzième chaîne. « Les rabbins qui éduquent les adolescents ici sont les mêmes rabbins qui fournissent les politiciens du sionisme religieux, qui mènent Israël vers un État halakhique de suprématie juive et de racisme. »

Les manifestants tenaient des drapeaux israéliens et des fumigènes. L’un d’eux a été arrêté alors que certains tentaient de perturber la circulation dans la zone.

Le rabbin Zvi Tau participant à une marche à Jérusalem contre les réformes de la conversion et du contrôle de la casheroute, à Jérusalem, le 30 janvier 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Les organisateurs de la manifestation ont déclaré avoir choisi le lieu parce que Har Hamor « symbolise le courant messianique qui est dangereux pour l’État et qui mène le coup d’État du régime ». Selon eux, si un État halakhique est formé, « il n’inclura pas les droits des femmes, des personnes LGBTQ ou d’autres minorités – et inclura l’annexion de territoires et l’apartheid ». « Nous ne laisserons pas cela se produire. »

Ils ont fait valoir que Tau et ses disciples tout aussi radicaux – tels que Yigal Levinstein – sont les « chefs spirituels » d’une série d’importants députés et ministres du gouvernement actuel qui soutiennent la réforme du système judiciaire, notamment les ministres d’extrême-droite Bezalel Smotrich et Itamar Ben Gvir, et le seul membre du parti Noam, le député Avi Maoz.

À un certain moment, un membre de la yeshiva est sorti et a réprimandé les manifestants, citant la mort mardi soir du sergent David Yehuda Yitzhak lors des dernières étapes de la grande opération antiterroriste d’Israël dans le camp de réfugiés de Jénine en Cisjordanie.

« Il y a une famille ce matin qui est en deuil », a-t-il déclaré, selon la Douzième chaîne. « Vous êtes sans foi, ni loi. »

Des activistes protestant contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, devant la yeshiva Har Hamor à Har Homa, à Jérusalem-Est, le 5 juillet 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Cependant, plusieurs manifestants ont justifié la tenue du rassemblement à ce moment-là, citant la poursuite des efforts législatifs de la refonte, spéculant même que toute l’opération de Jénine aurait pu être conçue comme une diversion à ce processus législatif.

La coalition d’extrême-droite du Premier ministre Benjamin Netanyahu affirme que la réforme est nécessaire pour maîtriser un système judiciaire surpuissant et biaisé. Les critiques disent que cela supprimera les contrôles cruciaux sur les pouvoirs du gouvernement et sapera les fondements démocratiques d’Israël, tout en laissant les droits des minorités sans protection.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.