Rechercher

Une ministre ukrainienne critique le rapatriement des ressortissants Israéliens

Dzhaparova dit que l’évacuation en raison de la menace de l’invasion russe provoque la panique et repousse les investisseurs; El Al propose d’évacuer les citoyens américains

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid reçoit la vice-ministre ukrainienne des Affaires étrangères Emine Dzhaparova à Jérusalem, le 13 février 2022. (Crédit : Twitter)
Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid reçoit la vice-ministre ukrainienne des Affaires étrangères Emine Dzhaparova à Jérusalem, le 13 février 2022. (Crédit : Twitter)

La vice-ministre ukrainienne des Affaires étrangères, Emine Dzhaparova, a déclaré lundi que les appels urgents d’Israël pour que ses ressortissants quittent le pays face à la menace d’une invasion russe imminente, sont économiquement préjudiciables et sèment la panique.

S’adressant à la chaîne publique Kan, Dzhaparova a demandé qu’Israël, plutôt que de supposer de l’imminence de la guerre, aide à négocier une désescalade des tensions entre l’Ukraine et la Russie.

Elle a déclaré que les appels d’Israël et d’autres pays à évacuer créent de la panique et nuisent à l’économie ukrainienne alors que les investisseurs retirent leur argent du pays.

Israël a appelé samedi tous ses citoyens à quitter immédiatement l’Ukraine et a répété les conseils depuis lors, alors que les États-Unis estiment que la Russie va envahir le pays dans quelques jours, probablement mercredi.

Un char ukrainien se déplace lors d’exercices militaires près de Kharkiv, en Ukraine, jeudi 10 février 2022. (Crédit
: AP/Andrew Marienko)

Mme Dzhaparova, qui était en visite en Israël, a rencontré le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid dimanche et lui a dit qu’Israël devrait « s’impliquer davantage » dans la crise, selon le reportage de Kan.

Des sources ukrainiennes ont indiqué à la télévision israélienne qu’Israël pouvait servir de médiateur étant donné les bonnes relations qu’il entretient à la fois avec Moscou et avec Kiev.

Toutefois, Lapid aurait dit à Dzhaparova qu’Israël n’est pas acteur dans le conflit entre la Russie et l’Ukraine et opte donc pour la prudence.

Lapid a également exprimé son inquiétude au sujet des tensions entre l’Ukraine et la Russie, et a fait part à Dzhaparova de l’avertissement donné aux Israéliens concernant les voyages, qui a été publié samedi.

Il lui a dit qu’il espérait assister prochainement à une désescalade de la situation, suite aux efforts diplomatiques entrepris.

Dimanche soir, le ministre israélien du Tourisme Yoel Razvozov, né en Russie, a rencontré l’ambassadeur de Russie en Israël, Anatoly Viktorov, pour s’entretenir de la situation.

Le ministre du Tourisme Yoel Razvozov à la Knesset, le 7 décembre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90).

« Israël n’est pas partie au conflit », a déclaré Razvozov à Viktorov, selon Kan. « Comme tout le monde, nous voulons que la situation se calme. »

Lundi, les États-Unis, qui ont également exhorté leurs ressortissants à quitter l’Ukraine, ont transféré leur ambassade de Kiev, alors que l’on assiste vraisemblablement à un renforcement accéléré des forces russes à la frontière avec l’Ukraine, où quelque 100 000 soldats ont déjà été déployés.

L’ambassade américaine a été déplacée dans la ville ukrainienne occidentale de Lviv.

La compagnie aérienne israélienne El Al a annoncé lundi que des vols supplémentaires au départ de l’Ukraine ont été ajoutés pour aider des centaines de citoyens américains à quitter le pays.

Les Américains arriveront à Tel Aviv, d’où ils pourront rentrer chez eux.

El Al reste l’une des rares compagnies aériennes à proposer encore des vols réguliers vers et depuis Kiev. La plupart des compagnies aériennes européennes et américaines ont réduit ou complètement annulé leurs vols. D’autres compagnies aériennes israéliennes ont également augmenté le nombre de leurs vols depuis l’Ukraine vers Israël pour aider à rapatrier les Israéliens.

Le ministère des Affaires étrangères estime qu’il y a entre 10 000 et 15 000 Israéliens en Ukraine. Malgré les appels d’urgence lancés par Lapid et le Premier ministre Naftali Bennett pour inciter les Israéliens à partir, aucune précipitation particulière pour quitter le pays n’a été remarquée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...