Une nouvelle souche de Corona résistera aux vaccins actuels, selon Netanyahu
Rechercher

Une nouvelle souche de Corona résistera aux vaccins actuels, selon Netanyahu

Le ministère de la Santé étend la campagne de vaccination aux plus de 35 ans à partir de jeudi

Un travailleur médical administre un vaccin COVID-19 dans un centre de vaccination Clalit à Jérusalem, le 21 janvier 2021. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Un travailleur médical administre un vaccin COVID-19 dans un centre de vaccination Clalit à Jérusalem, le 21 janvier 2021. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a prévenu qu’inévitablement, une nouvelle souche de COVID-19 serait résistante aux vaccins actuels, alors que le ministère de la Santé a étendu mercredi la campagne de vaccination à toute personne de plus de 35 ans.

« Tôt ou tard nous serons confrontés à une souche qui sera résistante aux vaccins actuels », a-t-il déclaré au Forum économique mondial.

Il a prononcé ces mots alors que le professeur Chezy Levy, directeur général du ministère de la Santé, annonçait que les Israéliens de plus de 35 ans seraient désormais éligibles à la vaccination dès jeudi, une mesure coordonnée avec les caisses d’assurance maladie.

Israël a déjà administré une première dose de vaccin à plus de 2,8 millions de ses 9,3 millions de citoyens, la campagne de vaccination étant la plus avancée en termes de nombre de vaccins par habitant, alors même qu’une troisième vague d’épidémie fait rage malgré un confinement national de plusieurs semaines.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu. (Tomer Neuberg / Flash90)

Chose inédite, le ministère de la Santé a émis mardi une directive en faveur de la vaccination des enfants de moins de 16 ans qui présentent un risque élevé de développer de graves symptômes s’ils contractent le COVID-19, une mesure en attente d’approbation.

Le vaccin Pfizer-BioNTech, le principal vaccin utilisé en Israël, n’a pas été testé sur des enfants et a été approuvé par les États-Unis et l’UE pour une utilisation d’urgence chez les adultes et les adolescents de plus de 16 ans.

Israël a également approuvé la vaccination des femmes enceintes, malgré un avis négatif de l’Organisation mondiale de la santé, après une série de cas graves de coronavirus chez les femmes enceintes attribués à la variante britannique.

Un homme reçoit la deuxième dose du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 dans un centre de vaccination contre le coronavirus à Tel Aviv, le 25 janvier 2021. (AP / Oded Balilty)

Cette semaine, les autorités ont approuvé la vaccination des jeunes de 16 à 18 ans pour permettre aux étudiants de passer les examens du baccalauréat en temps voulu. Les 18-35 ans ne sont toujours pas officiellement éligibles au vaccin, bien que certains l’aient reçu dans des régions à faible taux de participation et lorsque les centres cherchaient à écouler les stocks de vaccins avant leur péremption.

Le virus continue de sévir malgré la campagne de vaccination et le confinement. Les responsables imputent les taux d’infections élevés aux nouveaux variants du virus.

Netanyahu a publié mercredi son avertissement sur les mutations du virus lorsqu’il s’est adressé au Forum économique mondial par vidéoconférence.

Tout en soulignant qu’il n’est pas un expert en vaccins, le Premier ministre a déclaré qu’il pensait que « tôt ou tard, nous serions confrontés à une souche qui sera résistante aux vaccins actuels ».

Netanyahu a déclaré qu’à cause des mutations, « nous devrons nous faire vacciner au moins une fois par an, il me semble. »

Il a affirmé travailler à de futurs contrats pour l’achat de vaccins nouveaux ou modifiés pour les variants, et de vaccins sans danger pour les enfants et adolescents.

Quant aux négociations avec Pfizer, il a déclaré qu’un « argument de vente » majeur pour encourager l’entreprise à fournir rapidement des stocks de vaccins à Israël était que le pays « pourrait servir de laboratoire mondial pour l’immunité collective ou du moins ce qui s’en s’approche le plus rapidement ».

Des gens font la queue pour recevoir un vaccin contre le coronavirus dans un centre de vaccination Clalit à Jérusalem le 21 janvier 2021. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Il a affirmé qu’Israël « peut servir de pilote » sur le vaccin et la réouverture de l’économie. « Nous n’avons pas chipoté sur le prix » lors des négociations avec Pfizer, a-t-il ajouté.

On pense que les variants les plus infectieux sont à l’origine du taux d’infection obstinément élevé dans le pays. Le taux de mortalité, le taux de positivité des tests, le nombre d’infections et le nombre de cas graves sont restés extrêmement élevés depuis des semaines. Plus de 25 % des 4 605 Israéliens morts du COVID-19 ont succombé à cette maladie au cours du mois dernier.

En plus du variant britannique largement répandu, le ministère de la Santé a déclaré jeudi avoir repéré jusqu’à présent 30 cas du variant sud-africain en Israël. Les responsables de la santé ont repéré la mutation en testant un échantillon d’Israéliens à l’intérieur du pays, et non des personnes revenant de l’étranger.

Israël a prolongé mercredi la fermeture de l’aéroport international Ben Gourion et ferme la plupart de ses frontières terrestres avec la Jordanie et l’Égypte pour faire obstacle aux variantes du virus. Le cabinet pourrait prolonger le confinement national, le troisième d’Israël, qui doit normalement expirer dimanche. La prolongation sera décidée lors d’une réunion du cabinet jeudi, a déclaré Netanyahu.

La réponse du gouvernement à la troisième vague de l’épidémie a été entravée par les luttes intestines de la coalition au sujet de l’application des restrictions dans les zones ultra-orthodoxes.

Certains groupes ultra-orthodoxes ont ignoré les règles de confinement et ont répondu aux interventions de la police par de violentes émeutes. Le Likud de Netanyahu s’est rangé du côté de ses alliés politiques ultra-orthodoxes contre une application stricte des restrictions, tandis que son partenaire dans la coalition sortante, le parti Kakhol Lavan, fait pression pour une application plus stricte.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...