Une synagogue londonienne accueille le maire musulman de la ville
Rechercher

Une synagogue londonienne accueille le maire musulman de la ville

Le rabbin Ephraïm Mirvis a dit que c’était "bien pour nous tous d’être ensemble à un moment où il y a tellement d’intolérance"

Sadiq Khan s'adresse aux personnes présentes durant une cérémonie de Yom Hashoah le 23 avril 2017 (Autorisation)
Sadiq Khan s'adresse aux personnes présentes durant une cérémonie de Yom Hashoah le 23 avril 2017 (Autorisation)

Une synagogue londonienne a accueilli le maire de Sadiq Khan, qui est musulman, et le grand rabbin de Grande-Bretagne à un dîner festif célébrant la rupture quotidienne du jeûne du Ramadan.

Le rabbin Ephraim Mirvis, Khan et d’autres responsables religieux étaient parmi les plus de 100 personnes qui ont participé au dîner de l’iftar mercredi à la Synagogue Wood de St John, a annoncé le Jewish News de Londres.

Des élèves d’un certain nombre d’écoles londoniennes, y compris d’une école juive, ont participé à l’événement organisé par la Fondation Naz Legacy. Les responsables religieux comprenaient Sarah Mullally, l’évêque qui vient d’être nommée à Londres, et le cardinal Vicent Nichols, l’archevêque de Westminster. Du côté des politiciens, on a retrouvé le député travailliste Rupa Huq.

« C’est bien pour nous tous d’être ensemble à un moment où il y a tellement d’intolérance, que nous montrons de la compréhension, de la tolérance et de l’affection les uns envers les autres », a déclaré Mirvis à l’événement.

« A un moment où il y a un niveau très inquiétant de haine au sein de notre société, c’est génial que nous puissions montrer un sentiment d’unité. Cela envoie un message si important pour nous d’être ici, et c’est très agréable ».

Le maire de Londres Sadiq Khan, avec le grand rabbin de l’union des congrégations du Commonwealth, Ephraim Mirvis, avant la commémoration de Yom HaShoah, à Barnet, dans le nord de Londres, le 8 mai 2016. (Crédit : Leon Neal/AFP)

Khan a dit aux élèves : « Cela me remplit d’optimisme parce que vous êtes si ouverts d’esprit, vous avez une perspective plus progressiste que l’ancienne génération qui vous a précédés ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...