Vives réactions aux propos de la ministre des Affaires Etrangères suédoise
Rechercher

Vives réactions aux propos de la ministre des Affaires Etrangères suédoise

Tzipi Livni : la Suède devrait se mêler de ses affaires ; Liberman : la ministre à un pas de poignarder des juifs

Avigdor Liberman et Tzipi Livni en janvier 2013. (Crédit : Flash90)
Avigdor Liberman et Tzipi Livni en janvier 2013. (Crédit : Flash90)

La députée de l’opposition Tzipi Livni, ancienne ministre de la Justice, s’est exprimée en réaction aux commentaires de Margot Wallstrom, ministre des Affaires étrangères de la Suède, appelant à une enquête pour de possibles assassinats « extrajudiciaires » de Palestiniens, déclarant qu’Israël n’accepterait pas d’intrusions internationales dans ses affaires.

« Nous n’accepterons aucune comparaison entre nos forces de sécurité combattant contre le terrorisme et les terroristes », a-t-elle déclaré pendant un discours à l’université de Tel Aviv, selon le site d’informations Walla.

« Israël a une armée morale et un système judiciaire fort, et il n’y a donc aucune chance pour que nous acceptions que la Suède ou tout autre pays ne se mêlent de nos affaires internes ».

Avigdor Liberman, un autre député de l’opposition qui a été ministre des Affaires étrangères, a laissé peu de place au doute dans sa réponse à Margot Wallstrom.

« La seule chose que la ministre des Affaires Etrangères suédoise n’ait pas faite est de rejoindre physiquement les terroristes palestiniens et de poignarder des juifs, a-t-il écrit sur Twitter. Etant données ses positions jusqu’à présent, nous devons espérer que cela n’arrive pas ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...