Un documentaire sur la Shoah basé sur des rushes inédits tournés par Alfred Hitchcock lors de la libération des camps de concentration nazis a été diffusé lundi dans 15 pays dans le cadre des commémorations de la Journée internationale du souvenir de l’Holocauste.

« Night Will Fall » [La nuit tombera] de HBO comprend des séquences difficiles tournées par le cinéaste légendaire, qui a enregistré les sinistres scènes dont les troupes alliées furent les témoins à Bergen-Belsen, Dachau et Auschwitz au printemps 1945.

Initialement, le gouvernement britannique avait demandé à Hitchcock et au magnat des médias Sidney Bernstein de réaliser le documentaire « German Concentration Camps Factual Survey » [Enquête factuelle sur les camps de concentration allemands], qui devait montrer aux Allemands les horreurs de la brutalité nazie.

Cependant, la politique de la guerre froide a incité la Grande-Bretagne à enterrer le projet et le documentaire ne fut jamais achevé. La décision a été prise parce que les dirigeants britanniques craignaient que le film aliénerait l’Allemagne, un allié stratégique dans l’Europe de l’après-guerre.

Les rushes – cinq bobines terminées ainsi que 100 bobines inédites de compilation – ont donc été entreposées dans les archives de l’Imperial War Museum de Londres pendant 70 ans.

« Night Will Fall », réalisé par André Singer, raconte l’histoire de « Factual Survey » y compris des séquences originales d’Hitchcock et des interviews récentes avec l’équipe du film, impliquée dans le projet.

Les images enregistrées en 1945 sont explicitement brutales. Il y a notamment des scènes de corps nus, émaciés, empilés sur des mètres de hauteur dans des fosses communes. Les images montrent également des entrepôts pleins de lunettes, de dents et de cheveux humains.

Le titre du documentaire fait référence au script original de Hitchcock et de Bernstein : « A moins que le monde ne tire les leçons de ces images, la nuit tombera. »