Environ 200 membres de la communauté LGBT (Lesbienne, Gay, Bisexuels et Transsexuels) d’Israël ont manifesté samedi soir à Tel Aviv, quelques jours après que la Knesset ait voté contre cinq projets de loi qui auraient amélioré les droits des LGBT en Israël.

Les manifestants étaient dans les rues proches du complexe des bureaux gouvernementaux, où ils ont chanté « malades de vos promesses » et « changez les lois », pendant que d’autres tenaient des banderoles avec les mots « combat pour l’égalité ».

Le vote mercredi de la Knesset – 24 heures après que le Parlement ait marqué une journée des droits LGBT pour la première fois – s’est attiré une réponse furieuse de l’opposition.

Les projets de loi menés par l’opposition cherchaient à faire reconnaître les époux de même sexe des soldats tombés de l’armée israélienne, introduire des unions civiles, interdire les thérapies de conversion pour les mineurs, et obliger les professionnels médicaux à étudier le genre et l’orientation sexuelle avant de recevoir leur licence. Les propositions ont toutes été refusées par la coalition.

Le député du Likud Amir Ohana (à gauche) et son partenaire vu à l'aéroport international Ben Gourion de retour des États-Unis avec leurs bébés, le 26 septembre 2015. (Crédit : Flash90)

Le député du Likud Amir Ohana (à gauche) et son partenaire vu à l’aéroport international Ben Gourion de retour des États-Unis avec leurs bébés, le 26 septembre 2015. (Crédit : Flash90)

Le député Likud Amir Ohana, le seul député ouvertement gay de la coalition, était à la Knesset à ce moment, mais n’était pas présent en session plénière pour voter.

Le parti de l’Union sioniste a condamné la coalition pour avoir torpillé les projets de loi au lendemain de la journée des droits LGBT, et a accusé le gouvernement d’hypocrisie.

« Il se trouve que la coalition utilise simplement les membres de la communauté LGBT pour les relations publiques, et au moment de vérité s’oppose à toutes les lois lui bénéficiant, » est-il écrit dans le communiqué.

Le parti a dénoncé la députée Likud Sharren Haskel, présidente du lobby LGBT de la Knesset, pour avoir voté contre les législations, ainsi que le Premier ministre Benjamin Netanyahu et la ministre de la Culture Miri Regev pour ne pas avoir été présents pour le vote.

Pendant l’évènement de mardi, les commissions et la session plénière étaient dédiées au sujet des droits des LGBT. Netanyahu avait assisté à la session et demandé la permission de s’adresser à la plénière. »

« J’ai demandé à venir ici, au milieu d’une journée chargée, pour dire une chose aux membres de la communauté LGBT – chaque personne a été créée à l’image de Dieu, a déclaré le Premier ministre. C’est une idée qui a été introduite à l’humanité par notre nation il y a des milliers d’années, et c’est le principe qui doit guider notre vie nationale aujourd’hui. »

Marissa Newman a contribué à cet article.