Le chef du Hamas Khaled Mashaal s’est félicité de la récente vague d’attaques palestiniennes contre des Israéliens et a dit que parce que les Palestiniens sont parvenus à la conclusion que le processus de paix est futile, le chemin « du djihad, du sacrifice et du sang » est la seule voie à suivre.

« Les Palestiniens ont réalisé que les négociations (avec les Israéliens) sont inutiles », a dit Meshaal le 10 décembre lors d’une visite dans la capitale malaisienne Kuala Lumpur.

« Le soi-disant processus de paix est futile. Il n’y a pas de paix. Seule la voie du djihad, du sacrifice et du sang (portera ses fruits).  »

Mashaal, qui vit en exil au Qatar, était la semaine dernière en Malaisie à la tête d’une délégation de hauts responsables du Hamas pour une visite de quatre jours afin de rencontrer dirigeants et politiciens.

« Nos droits ne seront pas restaurés par le Conseil de sécurité de l’ONU, mais par des moyens de recrutement, » a-t-il déclaré dans un discours, selon une traduction fournie par l’observatoire Middle East Institute Media Research (MEMRI) basé à Washington.

« Deux mille ‘roquettes’ verbales ne se comparent pas à une seule roquette de fer. Les enfants et les jeunes de Cisjordanie ont compris le message. »

« Les armes comme les kalachnikovs ou les missiles ne sont pas à portée de main, mais il y a des couteaux et des voitures avec lesquelles on peut foncer sur les ennemis, » a-t-il ajouté.

« Par Dieu, après les couteaux utilisés par les gens de Cisjordanie et de Jérusalem, qui peut avoir une excuse pour abandonner la voie du djihad ? Personne ne peut avoir une telle excuse ».

« Notre Seigneur a dit :’Allah n’impose à personne de devoir, si ce n’est dans la mesure de sa capacité,' » a poursuivi Meshaal. « Il a également dit : ‘Préparez-leur ce que vous pouvez.' »

« Par conséquent, le jeune homme qui engage sa vie et la sœur héroïque, sans rien, à part un couteau dont la main, sont légitimes et Allah les accepte. Cela dépend d’Allah, mais Il accepte leur djihad et leur martyr. »

« Par Dieu, ce sont les personnes les plus glorifiées et les plus nobles. »

Les responsables israéliens ont affirmé à plusieurs reprises que l’incitation à la violence de la part des dirigeants palestiniens alimentait l’actuelle vague d’attaques.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a ordonné lundi soir que des barrières de béton soient placés devant des centaines d’abris d’autobus à Jérusalem pour protéger les voyageurs contre ce genre d’attaques terroristes, ont indiqué ses services dans un communiqué.