16 boutiques détruites dans le camp de Shuafat par la municipalité de Jérusalem
Rechercher

16 boutiques détruites dans le camp de Shuafat par la municipalité de Jérusalem

Les magasins concernés n'ont été avertis de ces démolitions que douze heures auparavant

Vue aérienne de Shuafat, dans le nord de Jérusalem (Crédit: Kobi Gideon/Flash90)
Vue aérienne de Shuafat, dans le nord de Jérusalem (Crédit: Kobi Gideon/Flash90)

La municipalité de Jérusalem a procédé mercredi à la démolition de plus d’une douzaine de vitrines de boutiques dans la principale rue commerciale du camp de réfugiés de Shuafat à Jérusalem-Est, dans le cadre d’une nouvelle politique de la ville qui vise à étendre la portée du contrôle municipal sur les quartiers situés au-delà de la barrière de sécurité.

Les bulldozers qui ont accompagné les nombreux policiers et agents de la police des frontière ont démoli au moins 16 magasins, selon les groupes des droits de l’Homme Btselem et Ir Amim.

Ces boutiques, toutes construites sans permis dans une partie de la ville qui a été négligée de manière généralisée, quasiment sans contrôle des autorités locales depuis des décennies, n’ont été averties de ces démolitions que douze heures auparavant, a fait savoir Ir Amim.

Pendant ces destructions, la police a fermé la rue et arrêté tous les déplacements dans le secteur, enfermant dans les faits les résidents dans le quartier, a accusé le groupe.

Cette initiative est l’acte de démolition le plus significatif dans la zone depuis la construction de la barrière de sécurité, il y a plus d’une décennie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...