Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

17 ans de prison pour l’un des auteurs du lynchage d’un Juif à Akko en 2021

Qusay Abbas, Arabe israélien, a également été condamné à indemniser la victime Mor Ganashvili, qui a subi des blessures graves et permanentes lors de l'attaque terroriste

Mor Ganashvili, gravement blessé lors d'une agression par une foule à Akko en mai 2021, arrive pour une audience de l'un de ses agresseurs à la Cour suprême à Jérusalem, le 17 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Mor Ganashvili, gravement blessé lors d'une agression par une foule à Akko en mai 2021, arrive pour une audience de l'un de ses agresseurs à la Cour suprême à Jérusalem, le 17 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Un Arabe israélien a été condamné lundi à 17 ans de prison pour son rôle dans le lynchage d’un habitant juif d’Akko lors des émeutes de mai 2021, qui ont laissé à la victime, Mor Ganashvili, des blessures permanentes et potentiellement mortelles.

Qusay Abbas, 21 ans, qui a été reconnu coupable en juillet de tentative de meurtre à motivation terroriste, dans le verdict le plus sévère à ce jour parmi les neuf personnes accusées d’avoir participé à l’attaque, a également été condamné à un an de prison avec sursis et à verser à sa victime 180 000 shekels.

Ganashvili a été roué de coups avec des barres de fer et d’autres objets tranchants qui lui ont fait perdre connaissance, ont provoqué deux hémorragies cérébrales et une hémorragie interne, parmi de nombreuses autres blessures.

Dans sa décision, le tribunal de district de Haïfa a écrit que « cet incident n’est rien de moins qu’un lynchage, au cours duquel un groupe d’émeutiers comprenant le défendeur a sévèrement battu Mor au seul motif qu’il était Juif », a rapporté le site web Ynet.

Ganashvili, qui arborait un grand drapeau israélien, s’est dit satisfait de la sentence, « qui transmet le message que le sang juif n’est pas gratuit ».

Haim Bleicher, l’avocat de Ganashvili, membre de l’organisation de droite Honenu, a déclaré qu’il avait demandé une peine d’au moins 20 ans pour les crimes commis par Abbas. « Néanmoins, un verdict de 17 ans est une peine significative qui montre la gravité des actes et nous comptons sur la justice pour tous ceux qui ont participé au lynchage », a déclaré Bleicher.

Mor Ganashvili à l’hôpital peu après son agression. (Crédit : Autorisation de Mor Ganashvili)

Les émeutes d’Akko ont eu lieu au lendemain du déclenchement de la guerre de mai 2021 entre Israël et le Hamas à Gaza, et ont donné lieu à de violents troubles intercommunautaires, en particulier dans les villes mixtes judéo-arabes.

En juillet, les juges du tribunal de district de Haïfa ont déclaré à l’unanimité Abbas coupable d’accusations de terrorisme, notamment de tentative de meurtre, de jets de pierres sur un véhicule, de vandalisme racial sur un véhicule et d’émeutes.

Ils ont rejeté l’argument de la défense qui soutenait que Ganashvili avait tenté d’écraser son agresseur.

Dans le cadre d’un accord de peine conclu en novembre 2022, le même tribunal a ordonné à Adham Bashir, 24 ans, de verser 150 000 shekels de dommages et intérêts à Ganashvili pour son rôle dans l’agression.

Bashir, également résident de la ville côtière, a avoué le crime et a été reconnu coupable d’agression aggravée constituant un acte de terrorisme, de tentative d’agression aggravée et d’émeutes.

En février 2022, Bilal Hilwani, un habitant d’Akko, a été reconnu coupable d’avoir incité les émeutiers à attaquer Ganashvili ; il a été condamné à un an de prison en mars.

Les médecins évacuent Mor Ganashvili, blessé lors d’une attaque en bande, dans le cadre des affrontements entre Juifs et Arabes à Akko, dans le nord d’Israël, le 12 mai 2021. (Crédit : Roni Ofer/Flash90)

Les assaillants faisaient partie des émeutiers masqués qui ont sillonné les rues d’Akko dans la nuit du 12 mai 2021, lançant des pierres et des feux d’artifice sur les policiers et détruisant des biens publics.

Ils ont érigé un barrage routier avec des meubles et d’autres objets. Inquiet pour sa mère, Ganashvili était en route vers cette dernière quand il est tombé sur le barrage et s’est fait attaquer.

Les émeutiers ont attaqué sa voiture, sur laquelle se trouvaient des drapeaux israéliens, avec des pierres et d’autres projectiles, lui faisant perdre le contrôle du véhicule et percuter un mur.

Ganashvili a été secouru par un autre habitant arabe d’Akko, Fadi Qassem, un infirmier qui lui a prodigué les premiers soins et qui a contribué à lui sauver la vie jusqu’à l’arrivée des forces de sécurité et de son transfert vers l’hôpital.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.