Rechercher

A VOIR : des enfants haredim « en première ligne » devant un magasin de portables

Les forces de l'ordre ont accusé les manifestants d'avoir "cyniquement mis des enfants en première ligne" lors de la dernière manifestation contre les smartphones

La police se heurtant à des Juifs ultra-orthodoxes protestant contre un magasin de téléphones portables dans le quartier de Geula à Jérusalem, le 16 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
La police se heurtant à des Juifs ultra-orthodoxes protestant contre un magasin de téléphones portables dans le quartier de Geula à Jérusalem, le 16 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

De nouveaux affrontements entre des hommes ultra-orthodoxes et la police ont éclaté à Jérusalem lundi soir lors d’une manifestation contre la vente de smartphones.

Un communiqué de la police a accusé les « extrémistes » d’être responsables de la violence et a déclaré que les agents des forces de l’ordre ont essayé de permettre une manifestation pacifique « mais à un certain stade, les manifestants ont commencé à se déchaîner » et ont tenté d’endommager le magasin.

Les forces de l’ordre ont accusé les manifestants d’avoir « cyniquement mis des enfants en première ligne » en tentant de perturber la circulation et en se battant avec les agents. Une vidéo de la scène a montré des enfants en contact avec des policiers à l’avant de la manifestation.

« De plus, les émeutiers ont bloqué la route et jeté un objet qui a endommagé un bus qui passait, a déclaré la police.

Les policiers se sont efforcés de disperser les manifestants, qui, selon la police, ont lancé une bouteille en plastique et prononcé des insultes en direction des agents après avoir reçu l’ordre d’évacuer les lieux.

« La police israélienne continuera à autoriser la liberté de manifester dans les limites de la loi, mais n’autorisera pas le vandalisme, les émeutes violentes ni aucune tentative de nuire aux commerçants, aux citoyens ou aux agents des forces de l’ordre », a indiqué la police dans un communiqué.

Aucune arrestation n’a pourtant été annoncée.

Cette manifestation était la dernière d’une série organisée devant des magasins de téléphones portables dans les quartiers ultra-orthodoxes de Jérusalem, où certains chefs religieux ont cherché à bloquer la vente de téléphones ou d’autres appareils qui pourraient, selon eux, donner aux membres de la communauté haredi un meilleur accès au monde extérieur.

Les protestations se sont multipliées ces dernières semaines, alors que les réformes menées par le gouvernement précédent – destinées à intégrer les consommateurs ultra-orthodoxes dans le marché plus large de la téléphonie mobile – devaient normalement entrer en vigueur. Les politiciens haredi, maintenant de retour au pouvoir dans le cadre de la nouvelle coalition du Premier ministre Benjamin Netanyahu, ont promis de revenir rapidement sur ces réformes et sur d’autres qui, selon eux, visaient directement la communauté ultra-orthodoxe.

Après une manifestation similaire dimanche, le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, dont l’autorité s’étend à la police, avait demandé au chef de la police, Kobi Shabtai, d’enquêter sur des vidéos qui semblaient montrer des manifestants malmenés.

Ben Gvir, chef du parti religieux d’extrême-droite Otzma Yehudit, a insisté auprès de la police sur ce qu’il considère comme un traitement à géométrie variable entre les manifestants de gauche à Tel Aviv et les manifestants ultra-orthodoxes à Jérusalem.

Un haut responsable de la police a nié l’existence d’une politique de « deux poids, deux mesures », déclarant à la Douzième chaîne que la police de Jérusalem a parfois recours à des méthodes plus violentes en raison de la nature beaucoup plus combative des manifestations qui s’y déroulent, contrairement à Tel Aviv, où les organisateurs parviennent généralement à un accord avec la police pour bloquer les routes pendant une courte période avant de se disperser. L’immense manifestation anti-gouvernement de samedi soir à Tel Aviv s’est déroulée sans incident majeur.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.