Abbas démissionne de la direction de l’OLP pour déclencher des élections
Rechercher

Abbas démissionne de la direction de l’OLP pour déclencher des élections

Cette démission n'affectera pas ses fonctions à la tête de l'AP ; la démission ne prendra effet qu’après le vote du Conseil national palestinien

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas assistant au sommet de la Ligue arabe dans la ville égyptienne de Charm el-Cheikh, le 28 mars 2015 (Crédit : AFP / STR)
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas assistant au sommet de la Ligue arabe dans la ville égyptienne de Charm el-Cheikh, le 28 mars 2015 (Crédit : AFP / STR)

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a présenté samedi sa démission du poste de président du Comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (CEOLP), de même que plus de la moitié des 18 membres de cette instance, selon un responsable.

Selon Wassel Abou Youssef, plus de la moitié du comité de 18 membres ont également démissionné.

La démission d’Abbas de la présidence de la plus haute instance exécutive de la direction palestinienne, n’affectera cependant pas ses fonctions à la tête de l’Autorité palestinienne.

En revanche, les démissions provoquent de fait la convocation dans le mois qui suit du Conseil national palestinien (CNP), le Parlement de l’OLP qui ne s’est pas réuni depuis près de 20 ans.

« La démission de Mahmoud Abbas du Comité exécutif et celle de plus de la moitié des membres de cette instance a créé un vide juridique. Par conséquent il a été demandé au CNP de se réunir d’urgence sous un mois pour élire un nouveau Comité exécutif », a expliqué Wassel Abou Youssef, membre du CEOLP, à l’AFP.

Le Comité exécutif est la seule instance habilitée à prendre les décisions engageant les Palestiniens –dans les Territoires comme de la diaspora– notamment dans le cadre du processus de paix avec Israël, aujourd’hui en panne. C’est ce Comité qui avait signé les accords d’Oslo sur l’autonomie en 1993.

Les démissions ne prendront effet qu’à la tenue de la réunion du CNP. Entretemps, Saeb Erakat a été élu par le CEOLP secrétaire général provisoire de l’instance à la place de Yasser Abed Rabbo, qui avait été récemment suspendu de ses fonctions par Abbas.

Selon la Deuxième chaîne, 11 des 18 membres du comité exécutif, y compris Abbas lui-même, ont voté en faveur de la démission, qui justifiera de nouvelles élections. Abbas aspirerait à de nouvelles élections afin qu’un plus grand nombre de ses partisans puissent devenir membres du Comité exécutif de l’OLP.

Élu en 2005, Abbas était dans la onzième année de son mandat de quatre ans. Il a menacé de démissionner ou de dissoudre l’Autorité palestinienne à plusieurs reprises depuis qu’il est devenu président de l’AP.

Pour lire une analyse complète de la situation au sein de la direction palestinienne, cliquez ici.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...