Adama s’associe à un fabricant de drones pour les adapter à l’usage agricole
Rechercher

Adama s’associe à un fabricant de drones pour les adapter à l’usage agricole

Le Cormorant de Tactical Robotics sera utilisé comme un épandeur moins cher et plus efficace que les avions traditionnels

Le drone Cormorant,mis au point Israel’s Tactical Robotics Ltd, qui sera adapté au secteur de l'agriculture par Adama Agricultural Solutions (Autorisation)
Le drone Cormorant,mis au point Israel’s Tactical Robotics Ltd, qui sera adapté au secteur de l'agriculture par Adama Agricultural Solutions (Autorisation)

Adama Agricultural Solutions, un fabricant israélien de produits chimiques pour la protection des cultures, s’est associé à Tactical Robotics Ltd. un fabricant de drones basé à Yavne, pour étudier la faisabilité d’un projet de développement de drone pour un arrosage des cultures par les airs.

Le drone Cormorant de Tactical Robotics, anciennement l’AirMule, peut réaliser plusieurs tâches, notamment l’extinction de feux et les missions de secours dans un environnement urbain.

Le drone est un véhicule autonome et compact qui peut transporter jusqu’à 500 kilos de charge utile et décoller à la verticale comme un hélicoptère. Parce qu’il utilise des rotors de levage interne, qui lui permettent d’opérer dans des terrains obstrués, montagneux, boisés et urbains, le drone peut intervenir là où les hélicoptères n’ont pas accès.

Le drone n’a pas besoin de piste d’atterrissage et peut être transporté sur un camion, ont indiqué les sociétés dans un communiqué conjoint lundi.

Dans le cadre de cette association, Adama et Tactical Robotics travailleront pour développer le Ag-Cormorant, un véhicule sans pilote qui pourra arroser les champs de jour comme de nuit avec un niveau de bruit minimal.

La capacité du Cormorant à ajuster sa vitesse et son altitude aux conditions au sol, et le fait que les rotors sont situés au bas du véhicule, permettra une meilleure dispersion et une meilleure pénétration des produits chimiques sur les cultures, a indiqué le communiqué.

Dani Harari,, vice-président de la stratégie et des ressources à Adama. (Autorisation)

Les deux sociétés ont mené un vol d’essai avec un prototype équipé de pulvérisateurs de pesticide le mois dernier, a déclaré Dani Harari, vice-président de la stratégie et des ressources à Adama, et ancien commandant de l’unité 8200, une unité d’élite du renseignement militaire au sein de l’armée israélienne.

« C’est réel, cela fonctionne », a-t-il dit.

Harari avait contacté Tactical Robotics avec l’idée d’adapter le Cormorant à des fins agricoles.

« Je ne connais aucune autre plateforme » de ce genre, a déclaré Harari, ajoutant que cette association permettra d’innover dans le domaine de la pulvérisation par les airs. Les équipes continueront à travailler ensemble pour affiner le produit fini qu’Adama vendra ou fournira à ses clients, a-t-il dit.

Les drones seront idéaux pour couvrir de vastes étendues de champs, notamment au Brésil, aux Etats-Unis et en Argentine, a-t-il dit, et remplaceront les avions.  Etant donné qu’aucun pilote n’est nécessaire, ils sont moins chers et plus sécurisés que les avions, et à l’inverse des avions, ils peuvent voler à l’aube – le meilleur créneau horaire pour répandre des pesticides, parce qu’aucune visibilité n’est nécessaire.

Le drone Cormorant,mis au point Israel’s Tactical Robotics Ltd, qui sera adapté au secteur de l’agriculture par Adama Agricultural Solutions (Autorisation)

De plus, la présence d’un aéroport n’est pas nécessaire. « On peut simplement acheminer le drone avec un camion », a-t-il dit. Parce que le drone est plus silencieux qu’un hélicoptère ou qu’un avion, il peut voler à tout moment, même en zone urbaine », a-t-il dit.

Tactical Robotics est une filiale d’Israel’s Urban Aeronautics Ltd., un fabricant d’avion capables d’atterrir et de décoller à la verticale.

Anciennement appelée Makhteshim Agan, Adama est désormais une filiale du chinois ChemChina. C’est un fabricant d’herbicides, d’insecticides, de fongicides, et de régulateurs de croissance des plantes et traitements des semences. Selon son site, Adama a enregistré un chiffre d’affaires de 3.9 milliards de dollars en 2018.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...