Rechercher

Ann-Gaëlle Attias, sixième femme rabbin en France

Elle officiera auprès de la communauté juive libérale de Toulouse, où elle officiait déjà comme stagiaire rabbinique depuis ces dernières années

Ann-Gaëlle Attias. (Crédit : Capture d’écran vidéo Twitter @Tenoua)
Ann-Gaëlle Attias. (Crédit : Capture d’écran vidéo Twitter @Tenoua)

Ann-Gaëlle Attias, 48 ans, a reçu dimanche son ordination rabbinique à l’Université de Potsdam, en Allemagne, a rapporté le journal La Croix. Elle devient ainsi la sixième femme rabbin en France et officiera auprès de la communauté juive libérale de Toulouse, où elle était déjà stagiaire rabbinique depuis ces dernières années.

La France comptait déjà cinq femmes rabbin : Pauline Bebe, Delphine Horvilleur, Floriane Chinsky, Daniela Touati et Iris Ferreira.

Ann-Gaëlle Attias a grandi dans une famille séfarade originaire du Maroc, proche des milieux traditionalistes et orthodoxes, et a passé sa scolarité dans l’enseignement juif sous contrat.

Elle a été journaliste, brièvement à L’Humanité, et pendant une vingtaine d’années à France 3. Elle a travaillé en région, dans les services Justice, puis Faits divers, puis Politique, où elle a notamment été chargée du suivi de l’extrême droite.

Elle explique s’être rapprochée de la religion au fil des années, en côtoyant notamment la rabbin Pauline Bebe.

« Personne ne m’avait expliqué que les Juifs libéraux et les femmes rabbins existaient », a-t-elle expliqué à La Croix. « J’ai trouvé dans sa communauté ce que je cherchais : la possibilité d’être une femme active dans son judaïsme, qui ne reste pas derrière le rideau. »

Attirée par le rabbinat, elle a démarré ses études au Leo Baeck College, école rabbinique libérale à Londres, qu’elle a finalement trouvée trop libérale, avant de se rapprocher du Zacharias Frankel College, séminaire européen du courant massorti.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...