Arrestation du coach des footballeurs palestiniens qui ont posé avec la photo d’un terroriste
Rechercher

Arrestation du coach des footballeurs palestiniens qui ont posé avec la photo d’un terroriste

Maher Abu Sanina est accusé d’incitation au terrorisme après l’hommage rendu par son équipe à Mesbah Abu Sabih, qui a tué 2 Israéliens la semaine dernière

L'équipe de football palestinienne Hilal al-Quds pose avec une bannière qui rend hommage au terroriste palestinien Mesbah Abu Sabih, qui a tué deux Israéliens lors d'une fusillade à Jérusalem, le 9 octobre 2016. (Crédit : Facebook)
L'équipe de football palestinienne Hilal al-Quds pose avec une bannière qui rend hommage au terroriste palestinien Mesbah Abu Sabih, qui a tué deux Israéliens lors d'une fusillade à Jérusalem, le 9 octobre 2016. (Crédit : Facebook)

La police israélienne a arrêté l’entraîneur palestinien d’une équipe de football qui avait posé la semaine dernière avec une bannière rendant hommage au terroriste palestinien Mesbah Abu Sabih.

Maher Abu Sanina, habitant de Jérusalem de 55 ans, dirige l’équipe de football palestinienne de Hilal Al Quds, de Jérusalem, dont les membres ont posé mardi pour une photo, deux jours après l’assassinat par Abu Sabih de deux Israéliens dans une attaque à main armée dans la capitale. Abu Sabih avait ensuite été abattu par la police.

Abu Sanina a été inculpé d’incitation au terrorisme.

L’équipe, qui joue dans la première division de Cisjordanie, avait publié la photo sur sa page Facebook mardi. Elle montre les membres de l’équipe sourire sur le terrain du stade international Faisal Al-Husseini à Al-Ram, en Cisjordanie, en tenant une bannière présentant Abu Sabih, habitant de 39 ans du quartier Silwan de Jérusalem Est, et ancien habitant d’Al-Ram, et les mots : « le club de football Hilal al-Quds pleure la perte du lion d’Al-Aqsa [Jérusalem], le martyr et héros Mesbah Abu Sabih. »

Pendant sa fusillade la semaine dernière, Abu Sabih a tué Levana Malihi, 60 ans, ancienne employée de la Knesset, et le premier sergent Yosef Kirma, 29 ans, avant d’être abattu pendant un échange de tirs avec la police.

Levana Malihi, 60 ans, à gauche, et le policier Yosef Kirma, 29 ans, ont été tués pendant une attaque terroriste à Jérusalem, le 9 octobre 2016. (Crédit : porte-parole de la police israélienne)
Levana Malihi, 60 ans, à gauche, et le policier Yosef Kirma, 29 ans, ont été tués pendant une attaque terroriste à Jérusalem, le 9 octobre 2016. (Crédit : porte-parole de la police israélienne)

L’équipe avait également rendu hommage à Abu Sabih en respectant une minute de silence, selon le site d’informations israélien Ynet.

Tamer Obaidat, porte-parole de l’équipe, a déclaré que la bannière avait été apportée par des fans de l’équipe qui avaient été « scandalisés » par la mort d’Abu Sabih, et avaient ensuite fait circuler la photo sur les réseaux sociaux. Obaidat a déclaré que les fans avaient accepté de retirer la photo « puisqu’elle va à l’encontre des régulations de la FIFA ».

L’attaque de Jérusalem avait brisé un calme relatif dans la capitale après une vague de violence qui a duré 12 mois, et au cours de laquelle plusieurs attaques ont eu lieu près de la colline des munitions. La majorité des attaques au couteau, à main armée et à la voiture bélier ont eu lieu à Jérusalem et en Cisjordanie.

Les responsables craignaient le retour de ces attaques avec le début des fêtes juives en début de mois, un moment où les tensions religieuses sont souvent au plus haut.

Octobre 2015 avait marqué le début de plusieurs mois d’attaques quasi-quotidiennes pendant lesquelles au moins 34 Israéliens ont été assassinés. Plus de 200 Palestiniens ont également été tués pendant cette période, la majorité d’entre eux pendant qu’ils menaient ou tentaient de mener des attaques, ou pendant des affrontements avec les troupes, selon des responsables israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...