Arrestation d’un Israélien après l’attaque d’un chauffeur de bus arabe
Rechercher

Arrestation d’un Israélien après l’attaque d’un chauffeur de bus arabe

Un jeune d'une vingtaine d'années de Modiin Illit a été appréhendé suite à l'enquête sur des crimes de haine présumés ; à Jérusalem, des chauffeurs manifestent contre la violence

Les chauffeurs de bus de Kavim manifestent contre la violence dont ils sont victimes près de la Knesset, à Jérusalem, le 17 décembre 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)
Les chauffeurs de bus de Kavim manifestent contre la violence dont ils sont victimes près de la Knesset, à Jérusalem, le 17 décembre 2018. (Yonatan Sindel/Flash90)

La police a arrêté un habitant de Modiin Illit soupçonné d’avoir agressé un chauffeur de bus arabe dans l’implantation ultra-orthodoxe jeudi soir dernier.

Le suspect, âgé d’une vingtaine d’années, a été traduit devant le tribunal de première instance de Jérusalem où la police demandera la prolongation de sa détention provisoire.

Le chauffeur, Nidal Fakih, du camp de réfugiés de Shuafat à Jérusalem-Est, a déclaré aux autorités qu’il déposait des passagers dans l’implantation du centre de la Cisjordanie quand une voiture est arrivée devant son bus, de la compagnie de transport Kavim, et lui a barré la route.

Deux jeunes hommes sont sortis de la voiture, sont montés à bord de l’autobus et ont commencé à parler à Fakih. Quand les suspects ont réalisé qu’il était palestinien, ils ont commencé à le frapper.

Le chauffeur palestinien d’un bus brutalement agressé par des passagers israéliens dans l’implantation de Modiin Illit, le 13 décembre 2018. (Autorisation)

Les images filmées peu après l’agression montrent Fakih blessé et saignant abondamment de l’œil gauche, et incapable de bouger de son siège.

L’arrestation est survenue quelques heures après la manifestation des chauffeurs de bus de la société Kavim à Jérusalem contre la violence à l’encontre des chauffeurs de bus.

Selon la police, l’enquête sur l’attaque est en cours.

Par ailleurs, les habitants du quartier ultra-orthodoxe de Nahliel ont crevé les pneus d’un véhicule du ministère de la Défense qui y était garé, selon un porte-parole de l’Administration civile.

La voiture appartient à des fonctionnaires de l’équipe « Ligne bleue » de l’Administration civile, qui effectuaient un relevé des terrains autour de cette implantation du centre de la Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...