Israël en guerre - Jour 234

Rechercher

Biden demande au Qatar et à l’Égypte de convaincre le Hamas d’accepter un accord

Le président américain s'est adressé au président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et à l'émir qatari Tamim ben Hamad al-Thani par écrit après avoir dépêché le chef de la CIA au Caire

Le président américain Joe Biden en partance pour Marine One, à la Maison Blanche, le 5 avril 2024. (Crédit : Alex Brandon/AP Photo)
Le président américain Joe Biden en partance pour Marine One, à la Maison Blanche, le 5 avril 2024. (Crédit : Alex Brandon/AP Photo)

Le président américain Joe Biden a écrit vendredi aux dirigeants du Qatar et de l’Égypte, qui jouent avec les États-Unis un rôle de médiateur dans les négociations en vue d’une trêve à Gaza, pour les exhorter à convaincre le groupe terroriste palestinien du Hamas d’accepter la proposition d’Israël.

« Le président a écrit aujourd’hui au président égyptien et à l’émir du Qatar pour leur faire part de l’état d’avancement des pourparlers et leur demander d’obtenir du Hamas qu’il s’engage à accepter et à respecter un accord », a déclaré à l’AFP un haut responsable américain sous couvert de l’anonymat.

Les lettres adressées au président égyptien Abdel Fattah el-Sissi et à l’émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, ont été envoyées alors que Biden a dépêché le directeur de la CIA, William Burns, au Caire ce week-end pour des discussions sur la libération des otages détenus par le Hamas à Gaza.

Les responsables de la Maison Blanche ont déclaré que négocier une trêve dans les combats entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas pour faciliter l’échange d’otages détenus à Gaza contre des prisonniers palestiniens incarcérés pour atteinte à la sécurité en Israël était le seul moyen d’instaurer un cessez-le-feu temporaire et de stimuler l’afflux d’aide humanitaire dans le territoire, qui en a grand besoin.

Toutefois, l’administration s’est éloignée de ce message au cours des dernières semaines, publiant parfois des déclarations et permettant l’adoption d’une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies qui ne conditionnait pas directement un cessez-le-feu à la conclusion d’un accord sur les otages.

Les hauts responsables de l’administration ont indiqué que Biden avait discuté avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, lors de leur conversation téléphonique jeudi, de la prochaine série de négociations sur les otages qui se dérouleront au Caire ce week-end.

Illustration : Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi (à droite) avec le directeur de la CIA William Burns (au centre, à gauche) au palais Ittihadiya, au Caire, le 13 février 2024. (Crédit : AFP)

Il lui a demandé de « retourner à la table des négociations au Caire » et « de conclure un accord sur les otages ».

Biden « a clairement indiqué que tout devait être fait pour obtenir la libération des otages, y compris des citoyens américains, détenus par les terroristes du Hamas depuis près de six mois », a déclaré le responsable.

« Ils ont discuté de l’importance de donner aux négociateurs israéliens les moyens de parvenir à un accord qui, dans un premier temps, garantirait la libération des femmes, des personnes âgées, des malades et des otages blessés », a ajouté le haut responsable américain.

Au cours de cet appel avec Netanyahu, le dirigeant américain a pour la première fois évoqué la possibilité de conditionner l’aide américaine à Israël à des mesures « tangibles » pour répondre à la catastrophe humanitaire en cours à Gaza.

« Ce fait fondamental reste vrai : il y aurait un cessez-le-feu à Gaza aujourd’hui si le Hamas avait simplement accepté de libérer cette catégorie vulnérable d’otages – les malades, les blessés, les personnes âgées et les jeunes femmes », poursuit le haut fonctionnaire. « La détention de ces innocents est scandaleuse et rappelle comment la guerre a commencé. Il incombe au Hamas de libérer les otages et de soulager la population de Gaza par un cessez-le-feu prolongé. »

« Aucun membre de l’équipe du président Biden ne se reposera tant que les otages n’auront pas été rendus à leurs familles », a ajouté le responsable.

La bande de Gaza est le théâtre depuis près de six mois d’une guerre dévastatrice entre Israël et le Hamas, déclenchée lorsque des terroristes dirigés par le Hamas ont pris d’assaut le sud d’Israël le 7 octobre, tuant près de 1 200 personnes, principalement des civils, tout en prenant 253 otages de tous âges, en commettant de nombreuses atrocités et en utilisant la violence sexuelle comme arme à grande échelle. 130 sont toujours en captivité, certains étant décédés.

Plus de 33 100 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. Tsahal dit avoir éliminé 13 000 terroristes palestiniens dans la bande de Gaza, en plus d’un millier de terroristes qui ont pris d’assaut Israël le 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.