Israël en guerre - Jour 143

Rechercher

Cisjordanie: 2 soldats blessés par un conducteur palestinien, qui invoque l’accident

L'armée affirme que le suspect a accéléré en direction des troupes avant de fuir ; il aurait déclaré que l'accident était dû à une mauvaise visibilité et aurait fui de peur d'être abattu

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Du personnel de Magen David Adom sur les lieux d'une attaque à la voiture-bélier au carrefour de Tapuah en Cisjordanie, le 31 janvier 2023. (Magen David Adom)
Du personnel de Magen David Adom sur les lieux d'une attaque à la voiture-bélier au carrefour de Tapuah en Cisjordanie, le 31 janvier 2023. (Magen David Adom)

Deux soldats israéliens ont été blessés dans une attaque présumée à la voiture-bélier en Cisjordanie mardi soir, selon l’armée et les secouristes.

Selon l’armée israélienne, un automobiliste palestinien a accéléré et percuté intentionnellement les deux soldats à la jonction de Tapuah, près de l’implantation du même nom dans le nord de la Cisjordanie.

L’agresseur présumé a d’abord fui les lieux, et les soldats ont lancé une chasse à l’homme pour le retrouver.

Le conducteur, un jeune homme de 21 ans originaire de Naplouse, s’est rendu peu de temps après, affirmant qu’il s’agissait d’un accident dû à la faible visibilité dans le brouillard qui régnait dans la région, selon la radio de l’armée. Le conducteur a affirmé qu’il s’était d’abord enfui de peur d’être abattu par les soldats.

« L’individu soupçonné d’avoir commis cette collision est actuellement détenu par les forces de sécurité et il a été transféré pour un interrogatoire supplémentaire », a déclaré Tsahal.

Le service de secours du Magen David Adom a déclaré qu’il emmenait les victimes, toutes deux âgées d’une trentaine d’années et répertoriées dans un état modéré et léger, à l’hôpital Beilinson de Petah Tikvah.

L’armée a décrit l’incident comme une attaque délibérée, malgré les affirmations du conducteur.

L’attaque présumée a eu lieu alors que les tensions sont montées en flèche en Cisjordanie.

L’armée a poursuivi son offensive antiterroriste, principalement dans le nord de la Cisjordanie, pour faire face à une série d’attentats qui ont fait 31 morts en Israël en 2022, et sept autres dans un attentat vendredi.

L’opération militaire a permis de procéder à plus de 2 500 arrestations lors de raids quasi quotidiens. Elle a également causé la mort de 171 Palestiniens en 2022 et de 35 autres depuis le début de l’année, la plupart lors d’attaques ou d’affrontements avec les forces de sécurité, mais aussi de civils non impliqués.

Les tensions se sont considérablement accrues depuis jeudi matin, lorsqu’un raid de Tsahal en Cisjordanie contre une cellule terroriste a fait 9 morts palestiniens, pour la plupart des tireurs et des membres de la cellule, mais au moins un civil a également été tué.

La nuit de jeudi à vendredi a été marquée par des tirs de roquettes de groupes terroristes palestiniens à Gaza et des frappes aériennes israéliennes en représailles.

Vendredi soir, un terroriste palestinien de Jérusalem-Est a tué sept personnes, dont un adolescent de 14 ans et en a blessé trois autres dans le quartier de Neve Yaakov, et le lendemain matin, un Palestinien de 13 ans a tiré et blessé deux Israéliens près de la Vieille Ville.

Il y a également eu une augmentation des attaques du « Prix à payer » d’Israéliens contre des Palestiniens à la suite des deux attaques terroristes.

L’armée israélienne a renforcé ses effectifs en Cisjordanie à la suite des récents évènements.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.