Coups de semonce de l’armée pour un suspect près de la frontière avec le Liban
Rechercher

Coups de semonce de l’armée pour un suspect près de la frontière avec le Liban

Selon des sources, le berger était probablement en train de recueillir des informations pour le Hezbollah sur les opérations militaires israéliennes dans la région de Har Dov

Une photo prise depuis la ville frontalière de Kfar Kila, au sud du Liban, montre un véhicule militaire israélien à Metullah, du côté israélien, le 3 janvier 2020. (Ali Dia/AFP)
Une photo prise depuis la ville frontalière de Kfar Kila, au sud du Liban, montre un véhicule militaire israélien à Metullah, du côté israélien, le 3 janvier 2020. (Ali Dia/AFP)

Des soldats israéliens ont tiré des coups de feu d’avertissement vendredi après qu’un suspect au Liban se s’est approché de la frontière avec Israël.

Le berger s’est approché de la frontière près du Har Dov, également connu sous le nom de fermes de Shebaa, une zone contestée qui est revendiquée par Israël, le Liban et la Syrie.

Il a été repéré par l’armée israélienne avant que les soldats ne tirent des coups de semonce.

La radio israélienne a cité des sources militaires disant que le groupe terroriste chiite du Hezbollah utilise de plus en plus les bergers pour recueillir des renseignements sur les opérations militaires dans la région.

Aucun blessé n’a été signalé.

Cet incident fait suite à plusieurs tentatives récentes de franchissement de la barrière frontalière, notamment par des migrants soudanais apparemment à la recherche d’un emploi.

Des soldats inspectent les brèches créées dans la clôture frontalière entre Israël et le Liban, le 17 avril 2020. (Crédit : armée israélienne)

Le mois dernier, Israël a accusé le Hezbollah soutenu par l’Iran d’être responsable d’avoir vandalisé des portions de la clôture de sécurité le long de la frontière – ce qui a été considéré en Israël comme une menace – et le ministre des Affaires étrangères Israel Katz a chargé son ministère de déposer une plainte auprès du Conseil de sécurité des Nations unies.

Le mois dernier également, les troupes de Tsahal et les soldats de l’armée libanaise se sont affrontés près de la frontière lors d’un incident très particulier. Les photos de la scène montrent les deux parties en train de pointer leurs armes l’une vers l’autre et le personnel des Nations unies se tenant entre elles.

Israël a mené deux guerres au Liban, l’une en 1982 contre des terroristes palestiniens et l’autre en 2006 contre le Hezbollah libanais, ainsi que de nombreuses opérations contre des groupes terroristes dans le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...