Critiquant le prêt proposé, le PDG d’El Al demande à Netanyahu d’intervenir
Rechercher

Critiquant le prêt proposé, le PDG d’El Al demande à Netanyahu d’intervenir

Dans un courrier envoyé au lendemain de la proposition de Moshe Kahlon, Gonen Usishkin accuse le ministre des Finances de tenter délibérément de démanteler la compagnie aérienne

Gonen Usishkin, PDG d'El Al, assiste à une conférence de presse à Beit Sokolov à Tel Aviv, le 28 mars 2018 (Flash90)
Gonen Usishkin, PDG d'El Al, assiste à une conférence de presse à Beit Sokolov à Tel Aviv, le 28 mars 2018 (Flash90)

Mettant en garde contre l’effondrement imminent de la compagnie aérienne nationale israélienne, le PDG d’El Al a demandé mercredi au Premier ministre Benjamin Netanyahu d’intervenir dans les négociations avec le ministère des Finances pour éviter des milliers de licenciements et « la perte d’indépendance de l’aviation israélienne ».

Dans un courrier envoyé au lendemain de la proposition faite par le ministre des Finances Moshe Kahlon à la compagnie aérienne en difficulté, consistant en une garantie de prêt de 400 millions de dollars, à condition qu’elle accepte une série de réformes importantes, Gonen Usishkin a déclaré que le ministère tentait délibérément de démanteler El Al.

« Nous vous demandons d’ordonner au ministère des Finances de modifier les grandes lignes qu’il a présentées hier soir et de supprimer les restrictions inadaptées », écrit le dirigeant à Netanyahu. « La nuit dernière, nous avons reçu un document dans lequel le ministère des Finances a formulé des exigences supplémentaires non sollicitées, dont le seul but était de provoquer la liquidation d’El Al ».

Le prêt est conditionné à l’injection par les propriétaires d’El Al de 100 millions de shekels dans l’entreprise et à la réalisation d’une nouvelle restructuration visant à réduire les coûts annuels d’au moins 50 millions de dollars.

La compagnie aérienne devra également rembourser le gouvernement si sa valeur augmente après la crise, et le syndicat des travailleurs, susceptible de faire les frais de la restructuration, doit également approuver les conditions du prêt.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...