Des démineurs neutralisent un ballon explosif près du kibboutz de Nir Oz
Rechercher

Des démineurs neutralisent un ballon explosif près du kibboutz de Nir Oz

Il s'agit du dernier incident en date d'une série impliquant des dispositifs explosifs lancés depuis l'enclave palestinienne

Des ballons transportant un engin incendiaire ont été trouvés à proximité du kibboutz Nir Oz, le samedi 8 août 2020. (Photo via le conseil régional d'Eshkol)
Des ballons transportant un engin incendiaire ont été trouvés à proximité du kibboutz Nir Oz, le samedi 8 août 2020. (Photo via le conseil régional d'Eshkol)

Plusieurs ballons transportant des engins explosifs lancés depuis la bande de Gaza vers Israël ont été retrouvés par les résidents du kibboutz de Nir Oz à proximité d’un champ agricole, a déclaré samedi matin le Conseil régional d’Eshkol. Aucun blessé n’est à déplorer.

Le conseil a déclaré que des démineurs sont intervenus pour neutraliser l’engin, qui s’est révélé être une sorte de grenade. « Après cet incident, nous voudrions encore répéter : dans un incident où un objet suspect a été identifié, on doit s’écarter de la scène, ne rien toucher et signaler immédiatement les faits au personnel de sécurité », a déclaré le conseil dans un communiqué.

Il s’agissait du dernier incident en date d’une série impliquant des engins explosifs lancés depuis l’enclave palestinienne. La pratique de lancers d’engins incendiaires et explosifs à l’aide de ballons depuis Gaza vers Israël s’est développée au cours des deux dernières années, même s’il y a eu relativement peu de lancers ces derniers mois. De fait, le gouvernement israélien et le groupe terroriste du Hamas à Gaza tenteraient de négocier un accord de cessez-le-feu à long terme.

Jeudi, un avion de chasse israélien a bombardé un site du Hamas dans le nord de la bande de Gaza après que des terroristes de l’enclave ont lancé des ballons incendiaires transportant des engins explosifs et incendiaires vers Israël plus tôt dans la journée, a indiqué l’armée.

Une boule de feu est observée après une frappe aérienne israélienne à Khan Younis dans le sud de la bande de Gaza, après que des terroristes palestiniens ont tiré deux roquettes vers Israël, le 27 juin 2020. (Said Khatib/AFP)

L’armée a déclaré que les frappes en représailles avaient ciblé « une infrastructure souterraine appartenant au groupe terroriste du Hamas dans le nord de la bande de Gaza ».

« L’attaque a été menée en réponse au lancer de ballons incendiaires depuis le territoire de la bande de Gaza vers Israël toute la journée », a déclaré l’armée dans un communiqué jeudi.

Après les frappes, le ministre de la Défense Benny Gantz a déconseillé aux groupes terroristes basés à Gaza d’attaquer Israël. « L’Etat d’Israël n’acceptera aucune violation de sa souveraineté ou toute attaque contre les résidents du sud », a écrit Gantz sur Twitter. « Si les organisations terroristes ne le comprennent pas, quiconque s’en prend à Israël sera durement frappé. »

Jeudi, au moins trois feux de brousse ont été déclenchés dans le sud d’Israël par des ballons transportant des engins incendiaires lancés depuis Gaza, ont déclaré les pompiers. Une possible recrudescence du phénomène est redoutée.

Des ballons transportent un dispositif incendiaire après avoir été lancés depuis le camp de réfugiés de Bureij, à Gaza, le long de la clôture entre Israël et Gaza, le 10 février 2020. (Crédit : MAHMUD HAMS / AFP)

Un autre ballon qui transportait un engin suspect a été retrouvé à proximité de la ville d’Arad, à environ 80 kilomètres de l’enclave côtière. Il a été localisé par la police et des démineurs ont procédé à son explosion, a indiqué la police. L’origine du ballon était inconnue.

Tout au long de la journée, plusieurs incendies ont été signalés dans les régions d’Hof Ashkelon et d’Eshkol, respectivement au nord-est et à l’est de la bande de Gaza. Les incendies ont rapidement été maîtrisés. Personne n’a été blessé à cause des incendies.

Une enquête sur les causes des incendies a permis d’établir qu’ils ont été déclenchés par des engins incendiaires transportés par des ballons, a déclaré la division sud du service des pompiers.

La frappe de jeudi sur Gaza était le deuxième épisode d’escalade en moins d’une semaine, marquant une légère montée des tensions à la frontière.

Dimanche soir dernier, des terroristes de la bande de Gaza ont tiré une roquette vers le sud d’Israël, qui a été interceptée par le système de défense de missile du Dôme de Fer, a indiqué l’armée.

En représailles, celle-ci a ciblé plusieurs sites du Hamas dans le centre et le sud de Gaza, notamment une usine de ciment utilisée dans la construction d’infrastructures souterraines et « des installations souterraines utilisées par le groupe terroriste du Hamas », a déclaré l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...