Israël en guerre - Jour 262

Rechercher

Des dirigeants de Toronto réunis à l’école de filles juives attaquée à Shabbat

La maire a dénoncé un "acte antisémite méprisable" ; un dirigeant juif a expliqué que c'est la "conséquence prévisible de sept mois de déshumanisation des Juifs et des Israéliens"

Le conseiller municipal de Toronto James Pasternak prenant la parole lors d'un rassemblement de solidarité, devant l'école Bais Chaya Mushka, le 27 mai 2024. (Crédit : Capture d'écran via X, @PasternakTO)
Le conseiller municipal de Toronto James Pasternak prenant la parole lors d'un rassemblement de solidarité, devant l'école Bais Chaya Mushka, le 27 mai 2024. (Crédit : Capture d'écran via X, @PasternakTO)

Le maire de Toronto et d’autres responsables locaux ont participé à un rassemblement devant l’école primaire juive locale pour filles qui a été visée par des tirs samedi.

Personne ne se trouvait à Bais Chaya Mushka, qui fait partie d’un réseau d’écoles du mouvement Habad Loubavitch, à 5 heures du matin samedi lorsque deux suspects masqués sont sortis d’un véhicule sombre et ont ouvert le feu sur le bâtiment. Les tirs ont laissé un impact de balle dans une fenêtre du bâtiment et ont causé d’autres dégâts mineurs, mais aucun blessé n’a été signalé.

Lundi, alors que Bais Chaya Mushka ouvrait ses portes, une foule s’est rassemblée pour un rassemblement de soutien à l’école.

Le rabbin Yaakov Vidal, directeur de l’école primaire Chaya Mushka, a déclaré au Canadian Jewish News : « C’est assez choquant, c’est quelque chose de totalement inattendu. Mais nous devons aller de l’avant et faire en sorte que les enfants puissent retourner à l’école. »

« Les parents sont inquiets, mais nous sommes reconnaissants d’avoir toute la sécurité dont nous disposons ici, les forces de police, et l’assurance qu’elles seront là avec nous jusqu’à ce que la sécurité soit rétablie », a-t-il ajouté.

Les représentants de l’école n’ont pas répondu à la demande de commentaire de la Jewish Telegraphic Agency.

La maire de Toronto, Olivia Chow, a participé au rassemblement de lundi aux côtés d’un certain nombre d’autres responsables provinciaux et municipaux ainsi que des dirigeants juifs.

Chow a qualifié la fusillade d’ « acte méprisable et antisémite », ajoutant « qu’il s’agissait d’une tentative dégoûtante d’intimider la communauté, de remplir les gens de peur ».

Les forces de l’ordre enquêtent sur la fusillade, notamment les enquêteurs spécialisés dans les crimes de haine, a indiqué la police de Toronto dans un communiqué.

La police n’a pas encore déterminé s’il s’agit d’un crime de haine. Elle a diffusé une vidéo du véhicule des suspects et a déclaré qu’il y aurait « une présence policière accrue dans le quartier, ainsi qu’à l’extérieur des écoles et des synagogues ».

Selon le Canadian Jewish News, Bais Chaya Mushka avait récemment dépensé environ 180 000 dollars, en partie grâce à des subventions gouvernementales, pour améliorer la sécurité, notamment par l’installation de vitres blindées.

Vidal a déclaré à Yahoo News que le périmètre entourant l’école avait eu un effet dissuasif considérable : « [Les tireurs] ont dû se tenir derrière, ils n’ont pas pu entrer dans l’enceinte. Et nous leur en sommes reconnaissants. »

Lors du rassemblement, le conseiller municipal de Toronto, James Pasternak, a évoqué son précédent plaidoyer en faveur d’une législation visant à créer des « protections policières statutaires pour les lieux de culte, les écoles confessionnelles et les institutions confessionnelles », déclarant à la foule : « Nous n’y sommes pas tout à fait parvenus. » Il a promis de continuer à plaider en faveur de ces mesures.

Cette fusillade fait suite à une forte augmentation des actes antisémites au Canada, selon un audit publié le mois dernier par le groupe de défense des intérêts juifs B’nai Brith Canada. En novembre, une école confessionnelle juive de Montréal, au Québec, avait été visée deux fois dans la même semaine par des coups de feu, sans faire de blessé.

Les actes antisémites se sont multipliés dans le monde entier au cours des mois qui ont suivi l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre, au cours duquel quelque 3 000 terroristes ont brutalement assassiné près de 1 200 personnes et en ont enlevé 252 autres qui ont été emmenées dans la bande de Gaza, et la guerre qui s’en est suivie.

La police a déclaré mercredi qu’elle menait une enquête après que des coups de feu ont été tirés sur une école juive de Montréal. La police a déclaré qu’au moins une balle avait touché la Yeshiva Ketana, qui accueille les enfants de la communauté Belz de la ville, mais qu’il n’y avait pas eu de blessés, a rapporté la Société Radio-Canada (CBC).

Selon Yeshiva World News, le tireur a été filmé par les caméras de surveillance, mais pas son véhicule. Les autorités pensent que la fusillade a eu lieu mardi soir ou mercredi, selon les médias.

En mars, un festival du film juif à Hamilton, dans l’Ontario a été reporté en raison de « problèmes de sécurité et de sûreté en cette période particulièrement sensible », malgré les objections de la fédération juive locale.

Dimanche, à l’université McGill de Montréal, des activistes ont suspendu une effigie du Premier ministre Benjamin Netanyahu portant un uniforme à rayures horizontales noires et blanches au-dessus des portes principales du campus.

« En tant que Juifs, nous savons que les mots violents mènent à des actions violentes », a déclaré Daniel Held, responsable des programmes de la Fédération juive de Toronto, lors du rassemblement.

« La fusillade de ce week-end était la conséquence prévisible de sept mois de déshumanisation, de discrimination et de diabolisation des Juifs et des Israéliens, ici même, dans la ville. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.