Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Des dizaines de milliers de musulmans prient à Jérusalem sous haute surveillance

Pas d’incident lors de la première grande prière du Ramadan, malgré les craintes de troubles suite aux appels du Hamas invitant les fidèles à se barricader à Al-Aqsa

Des fidèles musulmans participent à la prière du mois sacré du Ramadan à la mosquée Al-Aqsa sur le mont du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem, le vendredi 15 mars 2024. (Crédit : Mahmoud Illean/AP)
Des fidèles musulmans participent à la prière du mois sacré du Ramadan à la mosquée Al-Aqsa sur le mont du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem, le vendredi 15 mars 2024. (Crédit : Mahmoud Illean/AP)

Des dizaines de milliers de fidèles musulmans se sont réunis vendredi sans incident sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem pour la première grande prière hebdomadaire du ramadan, sous haute surveillance policière en pleine guerre entre Israël et le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas à Gaza.

Le chef de la police israélienne, Kobi Shabtai, a estimé le nombre de fidèles à 40 000.

Selon cheikh Azam al-Khatib, responsable du Waqf jordanien, l’autorité gérant les lieux de cultes musulmans à Jérusalem, environ 80 000 fidèles ont prié « calmement et pacifiquement » sur l’esplanade contre environ 150 000 lors de la première grande prière du ramadan 2023.

Aucun incident majeur n’a été rapporté alors que des tensions étaient redoutées, amenant les autorités israéliennes à déployer plusieurs milliers de policiers dans et autour de la Vieille Ville de Jérusalem.

Plus de 3 000 policiers des frontières et soldats ont été déployés dans la Vieille Ville de Jérusalem avant le début des prières, qui craignaient des troubles en raison des appels lancés par le Hamas aux fidèles palestiniens les enjoignant à se barricader à l’intérieur de la mosquée Al-Aqsa.

Une fidèle musulmane accomplit la première prière du vendredi midi du Ramadan devant le Dôme du Rocher sur le Mont du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 15 mars 2024. (Crédit : AHMAD GHARABLI / AFP)

Le ministre d’extrême droite de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, a par ailleurs visité un poste de commandement de la police installé près du mur Occidental avant les prières.

La semaine dernière, le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est engagé à ne pas modifier le nombre de fidèles autorisés à prier sur le mont du Temple au cours de la première semaine du R Ramadan et à n’imposer aucune restriction aux Israéliens arabes, passant ainsi outre les demandes d’Itamar Ben Gvir.

Le COGAT, l’organe de défense israélien chargé des affaires civiles en Cisjordanie, a décidé de limiter l’accès des résidents palestiniens au site pour les prières du vendredi aux hommes de plus de 55 ans, aux femmes de plus de 50 ans et aux enfants de moins de 10 ans.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.