Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

Des législateurs US exigent le renvoi des présidentes d’UPenn, d’Harvard et du MIT

Ces prestigieux établissements n'ont pas condamné les appels au génocide juif lors d'une audience du Congrès sur l'antisémitisme dans les campus américains

La présidente de Harvard, Claudine Gay, à gauche et la présidente de l'Université de Pennsylvanie, Liz Magill, lors d'une audition de la commission de l'Éducation de la Chambre, au Capitole, à Washington, le 5 décembre 2023. (Crédit : Mark Schiefelbein/AP)
La présidente de Harvard, Claudine Gay, à gauche et la présidente de l'Université de Pennsylvanie, Liz Magill, lors d'une audition de la commission de l'Éducation de la Chambre, au Capitole, à Washington, le 5 décembre 2023. (Crédit : Mark Schiefelbein/AP)

Plus de 70 législateurs américains exigent que les organes directeurs de l’Université de Harvard, de l’Université de Pennsylvanie et du Massachusetts Institute of Technology (MIT) évincent leurs présidentes pour les commentaires qu’elles ont faits lors d’une audience du Congrès sur l’antisémitisme sur les campus américains dans le contexte du conflit entre Israël et le Hamas, a rapporté samedi l’agence de presse Reuters.

La représentante républicaine Elise Stefanik et le représentant démocrate Jared Moskowitz sont les principaux signataires d’une lettre exigeant que les présidentes d’université soient démises de leurs fonctions afin d’éviter « un acte de complicité dans leur position antisémite ».

« Les témoignages fournis par les présidentes de vos institutions ont montré une absence totale de clarté morale et ont éclairé le double standard problématique et la déshumanisation des communautés juives que vos présidentes d’université ont permis », accuse la lettre.

« Il n’existe aucun contexte dans lequel les appels au génocide des Juifs constituent une rhétorique acceptable. Leur incapacité à condamner sans équivoque les appels au meurtre systématique des Juifs est profondément alarmante », lit-on dans la lettre.

« Cela contraste fortement avec les principes que nous attendons des dirigeants d’institutions académiques de premier plan. Il est difficile d’imaginer qu’un étudiant, un enseignant ou un employé juif ou israélien se sente en sécurité lorsque les présidentes de vos institutions membres n’ont pas pu dire que les appels au génocide des Juifs auraient des conséquences claires sur votre campus », ont affirmé les législateurs.

Les législateurs ont également exhorté les conseils à s’efforcer d’assurer la sécurité des étudiants juifs et israéliens.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.