Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Des menorot vandalisées aux États-Unis durant Hanoukka en pleine vague antisémite

Les communautés juives sont en état d'alerte face au regain des crimes de haine dans le monde depuis les atrocités du Hamas du 7 octobre qui ont déclenché la guerre à Gaza

Moshe Turk du Centre juif Habad d'Oakland regarde une menorah endommagée sur les lieux de l'amphithéâtre du lac Merritt, à Oakland, en Californie, le 13 décembre 2023. (Crédit : Jane Tyska/Digital First Media/East Bay Times via Getty Images via la JTA)
Moshe Turk du Centre juif Habad d'Oakland regarde une menorah endommagée sur les lieux de l'amphithéâtre du lac Merritt, à Oakland, en Californie, le 13 décembre 2023. (Crédit : Jane Tyska/Digital First Media/East Bay Times via Getty Images via la JTA)

JTA — À Oakland, en Californie, une menorah de Hanoukka de 3m50 de haut a été brisée et jetée dans un lac. À New Haven, dans le Connecticut, un drapeau palestinien a été planté dans une menorah exposée publiquement. À Juno Beach, en Floride, une menorah en sable a été détruite.

Au moment même où les communautés juives des États-Unis célébraient Hanoukka, ces sept derniers jours, de nombreux cas de vandalisme et de destruction ont été signalés sur Internet, le plus souvent avec des menorah publiques – souvent installées par des représentants du mouvement Habad-Loubavitch –. Certains de ces incidents font l’objet d’une enquête comme crimes de haine.

Les communautés juives sont en état d’alerte : les organismes de surveillance estiment que l’antisémitisme a augmenté partout dans le monde depuis le 7 octobre dernier, date à laquelle des milliers de terroristes dirigés par le Hamas ont assassiné 1 200 personnes en Israël, la plupart des civils massacrés avec une grande brutalité, et en ont kidnappé 240 dans la bande de Gaza, ce qui a déclenché la guerre entre Israël et le Hamas.

De nombreuses communautés avaient prévu des rassemblements établissant explicitement des liens entre la guerre et la fête de Hanoukka, qui a commencé le 7 décembre et se termine vendredi. Face à la recrudescence de l’antisémitisme et de la peur, un père juif a lancé une campagne en ligne encourageant les non-Juifs à mettre des menorah à leurs fenêtres en geste de solidarité.

Cela fait des dizaines d’années que l’allumage public de la menorah se pratique dans de nombreuses villes américaines, souvent lors de cérémonies dirigées par les rabbins hassidiques Habad. Le mouvement a d’ailleurs organisé pas moins de 15 000 allumages par an, ces dernières années, et pour les fêtes de Hanoukka de cette année, il estime ce nombre en hausse de plus de 10 % – augmentation que le porte-parole de Habad, le rabbin Motti Seligson, attribue en partie à la guerre entre Israël et Gaza.

« Les Juifs d’un peu tous les horizons célèbrent Hanoukka de manière plus visible que jamais cette année », assure Seligson. « Ils ont l’impression de ne pas avoir le choix. Leur façon à eux de réagir au 7 octobre. »

Boruch Klar, à la tête de Menorah.net, qui se présente comme le « plus grand fabricant au monde de menorah destinées à être déployées dans les espaces publics », explique que ses ventes augmentent chaque année, et que 2023 ne fait pas exception à la règle. Il souligne que les ventes aux services municipaux et d’État, principalement aux États-Unis, ont augmenté de 150 % rien que cette année.

Une femme passe devant une menorah devant une synagogue, un peu avant le début de Hanoukka, à Miami Beach, en Floride, le 1er décembre 2023. (Crédit : Rebecca Blackwell/AP)

« Les chiffres sont tellement importants que j’ai peine à y croire », explique Klar, rabbin Habad qui vend des menorahs d’une hauteur de plus de 3 mètres de haut aux bases militaires, centres commerciaux, équipes sportives etc. Il vend des milliers de menorah chaque année, mais se refuse à donner des chiffres précis.

La visibilité et la taille des menorah publiques en font des cibles faciles pour les personnes désireuses de dégrader des biens juifs ou simplement semer le trouble. Depuis le début de la fête, plusieurs cas de vandalisme et de destruction de menorah ont été signalés dans tout le pays – dans une mesure sensiblement plus élevée que d’ordinaire, estime Seligson.

« Hanoukka s’est imposé comme l’antidote parfait à l’adversité et à l’obscurité », affirme Seligson, notant que Habad n’effectue pas de suivi officiel de ce type d’incidents. « Au total, nous voyons beaucoup plus de lumière. »

Pour autant, ces dégradations choquent des communautés juives déjà à bout de nerfs.

À Oakland, Habad avait installé une menorah de 175 kilos, exposée sur un sentier pédestre au bord du lac Merritt. Habad a organisé une cérémonie d’allumage de bougies dimanche, la quatrième nuit de la fête, en présence du maire Sheng Thao.

Mercredi matin, le rabbin Dovid Labkowski a reçu des SMS disant que la menorah avait été détruite. Il a appelé le maire et s’est précipité sur les lieux, a-t-il expliqué à J. The Jewish News of Northern California.

Des morceaux de la menorah avaient été découpés et jetés sur le trottoir et dans le lac. Des graffitis antisémites ont été griffonnés à la base, notamment « Nous vous trouverons » ou « Soyez sur vos gardes ». « Palestine libre » était écrit en arabe non loin de l’endroit où se trouvait la menorah. La police d’Oakland mène l’enquête sur la piste d’un crime de haine.

« Je suis indigné », a déclaré Labkowski au J. « Il y a de la criminalité dans cette ville, mais elle vient d’atteindre un nouveau niveau d’antisémitisme. Au-delà du crime, c’est désespérant. »

Mercredi, une foule nombreuse et interconfessionnelle s’est réunie pour allumer une nouvelle menorah et montrer son soutien à la communauté juive locale.

À New Haven, un manifestant pro-palestinien a escaladé une menorah de 9 mètres de haut pour y planter un drapeau palestinien entre les bougies. La menorah n’a pas été endommagée, mais les autorités locales enquêtent sur l’incident, qui a été filmé.

Appalling antisemitism surfaces in New Haven, Connecticut:

Appalling antisemitism surfaces in New Haven, Connecticut: Amid Hanukkah celebrations, a menorah, symbolizing hope, was vandalized with a Palestinian flag. This transcends free speech; it's a blatant act of antisemitism.

Posted by StandWithUs on Tuesday, December 12, 2023

La synagogue de la communauté juive de North Palm Beach avait demandé à un artiste de créer une menorah en sable à Juno Beach : cette menorah a été détruite et affublée d’une croix gammée. Suite à l’incident, qui fait l’objet d’une enquête, la communauté juive s’est réunie pour reconsacrer la menorah, qui a été reconstruite.

D’autres menorot ont été vandalisées dans la banlieue d’Olney, dans le Maryland, à Washington, dans le quartier de Lakeview à Chicago et dans la banlieue de Northbrook, ainsi qu’à Brooklyn, où deux menorah publiques ont été endommagées. Les deux incidents de Brooklyn font l’objet d’une enquête en tant que crimes de haine, selon le NYPD.

Le député polonais d’extrême droite Grzegorz Braun de la Confédération (Konfederacja) utilise un extincteur pour éteindre une menorah de Hanoukka placée dans le hall du parlement à Varsovie, le 12 décembre 2023. (Crédit : TVN24/AFP)

Les menorot publiques ont également fait l’objet d’incidents dramatiques en Europe. En Pologne, un député d’extrême droite a choqué l’hémicycle en utilisant un extincteur pour éteindre les bougies d’une menorah située dans les locaux du gouvernement.

Dans la ville néerlandaise d’Enschede, le maire a refusé d’être vu avec l’ambassadeur d’Israël des Pays-Bas lors d’un événement de Hanoukka.

Et une menorah publique a été renversée à West Hempstead, à Londres, jeudi matin, avec un autocollant « Free Palestine » apposé à la base. Le rabbin Dovid Katz du West Hampstead Habad a déclaré au Jewish Chronicle de Londres que l’an prochain, il en installerait quatre au même endroit.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.