Des rabbins orthodoxes rejettent la lettre qualifiant de « pervers » les LGBT
Rechercher

Des rabbins orthodoxes rejettent la lettre qualifiant de « pervers » les LGBT

Des rabbins américains et israéliens ont appelé à la tolérance communautaire après que 200 rabbins sionistes religieux ont signé une missive comparant les LGBT à des terroristes

Des membres de la communauté LGBT et des sympathisants participent à une manifestation contre un amendement de la Knesset refusant la gestation pour autrui pour les couples gays, aux abords de la Cour suprême de Jérusalem, le 23 juillet 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des membres de la communauté LGBT et des sympathisants participent à une manifestation contre un amendement de la Knesset refusant la gestation pour autrui pour les couples gays, aux abords de la Cour suprême de Jérusalem, le 23 juillet 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Des douzaines de rabbins américains et israéliens orthodoxes ont signé une lettre en soutien à la communauté LGBT en réponse à un courrier écrit la semaine dernière par 200 éminents religieux orthodoxes en Israël qui y qualifiaient les membres de la communauté de « pervers », disant qu’ils représentaient une « organisation de l’abomination ».

Au moins 74 rabbins orthodoxes libéraux ont signé cette missive qui a commencé à circuler mardi. Ils appellent la communauté orthodoxe à « redoubler d’efforts pour transformer nos synagogues, nos foyers et nos communautés en lieux sûrs et tolérants pour les LGBT ».

« Plutôt que la haine, offrons l’amour. Là où d’autres humilient, battons-nous pour l’égalité », a dit le courrier.

Les signatures arrivent encore. Les organisateurs prévoient de présenter le courrier officiellement jeudi, lors de la gay pride de Jérusalem.

Cette lettre survient moins d’une semaine après que 200 rabbins sionistes religieux, et notamment des chefs de yeshivot, ont écrit un courrier qui statuait que « la plupart des Israéliens sont choqués face aux provocations et à l’égarement de ces groupes de l’abomination », en référence aux groupes qui soutiennent la communauté LGBTQ.

Il ajoutait que « ce terrorisme agressif accompagné par un lavage de cerveau ininterrompu de la part des médias qui veulent transformer les pervers en héros ne fonctionnera pas ».

Cette missive était, selon des informations, une démonstration de soutien envers le grand rabbin de Jérusalem, Aryeh Stern, qui avait été critiqué pour avoir dit que les enfants grandissant avec des parents homosexuels vivraient une existence « misérable ».

Ses propos avaient suivi l’adoption d’une loi sur la gestation pour autrui (GPA) au début du mois qui a élargi le recours à une mère porteuse aux femmes célibataires mais qui a exclu les hommes seuls et les couples gay.

Une autre lettre écrite mardi en réponse au courrier initial a été rédigée par environ 100 membres de la communauté gay ayant grandi dans des foyers religieux et vivant majoritairement un mode d’existence respectueux de la religion. Ils ont déclaré avoir « lu avec beaucoup de douleur et de chagrin le courrier des rabbins écrit contre nous ».

« Nous, qui avons grandi en adoptant des valeurs qui nous affirment qu’il faut aimer son prochain comme soi-même et que l’homme créé à l’image de Dieu est bien-aimé, avons été meurtris par le mépris irresponsable, l’exclusion et l’agression d’un grand nombre de personnalités religieuses éminentes à notre encontre et contre nos frères et soeurs », ont-ils écrit.

« Sachez que vos paroles et vos actions ont des conséquences d’ampleur en ce qui concerne le bien-être de ceux que vous aimez, de vos étudiants et des membres de vos communautés. Souvenez-vous que nous sommes tous responsables les uns des autres ».

La marche annuelle de la Fierté et de la Tolérance à Jérusalem, organisée par la communauté LGBT, aura lieu jeudi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...