Eizenkot rend hommage aux soldats ultra-orthodoxes
Rechercher

Eizenkot rend hommage aux soldats ultra-orthodoxes

Le chef d'Etat-major a déclaré que les soldats ultra-orthodoxes permettent à leur “communauté de continuer leur routine quotidienne édictée par la Torah”

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Gadi Eizenkot, chef d’Etat-major de l’armée israélienne, devant le bataillon Netzah Yehuda de la brigade Kfir, en partie composé de soldats ultra-orthodoxes, près de Ramallah, le 16 mai 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l’armée israélienne)
Gadi Eizenkot, chef d’Etat-major de l’armée israélienne, devant le bataillon Netzah Yehuda de la brigade Kfir, en partie composé de soldats ultra-orthodoxes, près de Ramallah, le 16 mai 2017. (Crédit : unité des porte-paroles de l’armée israélienne)

Gadi Eizenkot, chef d’Etat-major de l’armée israélienne, a rendu hommage mardi aux contributions des soldats ultra-orthodoxes, et a dénoncé les attaques à leur encontre par des membres de leur communauté pendant une visite au bataillon Netzah Yehuda de la brigade Kfir, qui est actuellement déployé près de Ramallah.

Le bataillon Netzah Yehuda est en grande majorité composé de soldats religieux, dont beaucoup viennent de la communauté haredi.

Le chef de l’armée a dénoncé les violences commises contre des soldats haredi par des membres de leur propre communauté, en raison de son opposition au service militaire.

« Nous devons voir la fin de ce phénomène où des soldats sont obligés d’enlever leur uniforme de l’armée israélienne pour mettre des vêtements civils de crainte de subir des violences, et nous devons être fermes contre ceux qui agissent violemment envers les soldats israéliens », a déclaré Eizenkot.

Il a ajouté que les efforts du bataillon étaient ce qui « permet à d’autres [membres] de la communauté haredi de continuer leur routine quotidienne, édictée par la Torah. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...