Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

En Autriche, « Mein Kampf » découpé pour écrire un livre de recettes

Un travail de fourmi, entamé lorsque les droits du manifeste politique du dictateur né en Autriche, sont tombés dans le domaine public en 2016, transformant du "négatif en positif"

L'artiste autrichien Andreas Joska-Sutanto travaillant sur son projet de transformation du livre "Mein Kampf" d'Adolf Hitler en livre de cuisine, à Vienne, le 25 avril 2024. (Crédit : Alex Halada/AFP)
L'artiste autrichien Andreas Joska-Sutanto travaillant sur son projet de transformation du livre "Mein Kampf" d'Adolf Hitler en livre de cuisine, à Vienne, le 25 avril 2024. (Crédit : Alex Halada/AFP)

Attablé dans un café de Vienne, Andreas Joska-Sutanto découpe lettre par lettre Mein Kampf d’Adolf Hitler, pour en faire un livre de cuisine, transformant du « négatif en positif » et « vidant de leur substance ces mots empoisonnés ».

Un travail de fourmi, entamé lorsque les droits du manifeste politique du dictateur né en Autriche, qui posait lors de sa parution à partir de 1925 les fondements de l’idéologie nazie, sont tombés dans le domaine public il y a huit ans.

« J’en suis à la page 100 », a indiqué à l’AFP ce graphiste de 44 ans, grosses lunettes rectangle et barbe grisonnante. Après quasiment 900 heures de travail au ciseau sur le recto seulement, à peine un quart du gigantesque projet est désormais achevé.

À raison de quelques heures par semaine, mieux vaut ne pas trop réfléchir : d’après ses calculs, il lui faudra encore 24 ans pour venir à bout du pamphlet tristement célèbre de près de 800 pages, soit 1,57 million de voyelles et de consonnes.

L’artiste autrichien Andreas Joska-Sutanto travaillant sur son projet de transformation du livre « Mein Kampf » d’Adolf Hitler en livre de cuisine, à Vienne, le 25 avril 2024. (Crédit : Alex Halada/AFP)

Une fois extraites de l’ouvrage ancien à l’écriture gothique, elles sont triées et rangées dans un organiseur.

Puis Andreas Joska-Sutanto s’en sert pour son projet de livre comprenant déjà une vingtaine de recettes, comme celle d’une pizza qui lui vient de son père, une salade d’asperges ou même des gnocchis aux œufs, spécialité typiquement autrichienne dont raffolait le Führer.

Tel un cuisinier avec ses ingrédients, « je veux déconstruire et transformer » l’œuvre qui a fait tant de mal en la « délestant de son poids », a-t-il expliqué.

Et s’il a laissé le portrait en noir et blanc du dictateur responsable du génocide des Juifs intact au début du gros livre usé et désormais béant, c’est pour démontrer que « privé de ses mots », Hitler en est réduit à « regarder dans le vide ».

Le gérant du café, Michael Westerkam, 33 ans, salue ce projet singulier car il permet de sensibiliser le public à un sujet difficile, dans ce quartier populaire de la périphérie.

Toutefois il ne plaît pas à tout le monde : Joska-Sutanto, qui n’a pas d’éditeur en vue pour son Kein Mampf (« Interdit de s’empiffrer », nom provisoire), admet avoir déjà dû s’excuser auprès d’une personne trouvant sa démarche « déplacée ».

Un spécialiste de cette période préférant garder l’anonymat trouve aussi que la pertinence historique et artistique de l’initiative demeure « limitée », la qualifiant « d’étrange ».

L’Autriche, annexée par le Troisième Reich en 1938, s’est longtemps présentée comme une victime du nazisme, niant sa responsabilité dans l’assassinat de 65 000 Juifs autrichiens et l’exil forcé de 130 000 autres. Ce n’est qu’à partir de la fin des années 1980 qu’elle a entamé un travail de mémoire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.