Rechercher

En Israël, les biens de consommation et les loyers continuent d’augmenter

Les dernières données montrent que le coût des biens immobiliers a augmenté de 15,2 % sur l'année passée ; les fruits et légumes frais ont baissé de 2,5 %

Illustration : Des gens font leurs courses dans un supermarché Rami Levy à Jérusalem, le 3 février 2022. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90)
Illustration : Des gens font leurs courses dans un supermarché Rami Levy à Jérusalem, le 3 février 2022. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90)

Le coût des biens de consommation en Israël a augmenté de 0,6 % au cours du mois de mars 2022, selon les données publiées vendredi par le Bureau central des statistiques (CBS).

Il y a eu une hausse de 1,5 % au cours des 12 derniers mois, l’indice des prix à la consommation a augmenté de 3,5 %, selon les nouvelles données du CBS.

Le CBS mesure le coût moyen des biens ménagers. Des hausses particulières ont été observées dans l’habillement et les chaussures (4,6 %), la culture et les divertissements (2,1 %) et les transports (1,6 %).

Cependant, une diminution de 2,5 % a été observée dans les coûts des fruits et légumes frais, selon les données fournies par le BCS.

La hausse de l’indice a été plus faible que prévu et le taux d’inflation annuel n’a pas augmenté depuis le mois dernier, selon les informations de la Douzième chaîne.

Les prix des logements ont également augmenté au cours des deux premiers mois de 2022, de 1,8 %, entraînant une hausse cumulée de 15,2 % au cours des 12 derniers mois par rapport à la période précédente.

Illustration : Vue d’un chantier de construction dans la ville de Gedera, le 3 février 2022. (Crédit: Yossi Zeliger/Flash90)

Le centre d’Israël et Jérusalem ont connu la plus forte augmentation en janvier et février 2022, respectivement de 2,4 % et 2,2 %. Haïfa a connu une augmentation de 2,1 %, le reste du nord d’Israël de 1,6 %. Le sud d’Israël a enregistré une augmentation de 1,5 %, et arrive en bon dernier Tel-Aviv, avec 1,3 % d’augmentation.

Le ministre des Finances Avigdor Liberman a déclaré en décembre que la flambée des prix du logement en Israël se modérerait d’ici la fin de 2022 et qu’il pense que les Israéliens pourraient même voir les prix baisser dans les années à venir.

L’indignation suscitée par la hausse du coût de la vie n’a cessé de croître, une décennie après qu’Israël a connu pour la dernière fois d’importantes manifestations à ce sujet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...