Erekat: Israël a volé l’esprit de Noël en approuvant de nouveaux logements
Rechercher

Erekat: Israël a volé l’esprit de Noël en approuvant de nouveaux logements

Le négociateur palestinien a déploré l'approbation par le ministère de la Défense de 2 220 logements en Cisjordanie

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le négociateur palestinien Saeb Erekat prend la parole lors de la conférence de Haaretz et du New Israel Fund à New York, le 13 décembre 2015 (Crédit : Amir Levy / Flash90)
Le négociateur palestinien Saeb Erekat prend la parole lors de la conférence de Haaretz et du New Israel Fund à New York, le 13 décembre 2015 (Crédit : Amir Levy / Flash90)

Le négociateur palestinien Saeb Erekat a déclaré mercredi qu’Israël avait « volé l’esprit de Noël » en approuvant plus de 2 000 unités de logement dans les implantations de Cisjordanie.

« Alors que le monde fête Noël dans un esprit de paix et de joix, « l’occupation grincheuse » a décidé de voler l’esprit de Noël du peuple palestinien », a déclaré Erekat dans un communiqué. « Dans le cadre des prémices de sa campagne électorale, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a encore volé des terres palestiniennes et des ressources au profit de l’expansion coloniale illégale d’Israël. »

Plus tôt dans la journée, l’organisme du ministère de la Défense chargé des autorisations de construction dans les implantations a donné son feu vert mercredi à plus de 800 logements en Cisjordanie, clôturant ainsi une session de deux jours au cours de laquelle près de 2 200 logements ont été autorisés.

« Ces actions illégales sont une campagne délibérée visant à nuire à la solution à 2 États et à empêcher la création d’un État palestinien souverain et indépendant, avec Jérusalem-Est comme capitale », a déclaré Erekat.

« Le monde doit agir avant qu’il ne soit trop tard », a-t-il continué. « En fait, le mépris d’Israël pour le droit international et la légalité a été encouragé par l’absence de compte à rendre à la communauté internationale, et par conséquent, il est temps que le monde mette fin à sa politique de deux poids deux mesures et agisse avec détermination pour assumer sa responsabilité à l’égard du peuple de Palestine. »

Des ouvriers arabes sur un chantier dans l’implantation d’Ariel, en Cisjordanie, le 25 janvier 2017. (Sebi Berens / Flash90)

« Il est urgent que la Cour pénale internationale accélère les démarches pour enquêter sur les crimes israéliens, notamment sur son activité dans les implantations. Davantage de retard coûtera davantage de vies, de terres et de ressources palestiniennes et causera davantage de souffrance et de détresse, et nous sommes confiants que Mme Fatou Bensouda prendra ce problème au sérieux », a ajouté Erekat, en référence à la procureure générale de la Cour pénale internationale (CPI).

Les procureurs de la CPI ont mené des enquêtes préliminaires depuis 2015 dans les Territoires palestiniens, notamment sur la politique d’Israël au regard des implantations, sur des crimes qu’auraient commis les deux parties lors du conflit de 2014 à Gaza et sur les tirs de roquettes menés par le groupe terroriste palestinien du Hamas sur les civils israéliens.

Sur les 839 logements approuvés par le sous-comité de planification de l’administration civile dans 25 projets différents, 352 ont obtenu l’approbation finale pour la construction tandis que 407 logements ont été approuvés lors d’une phase de planification antérieure appelée « dépôt ».

Mardi, 1 352 logements ont été approuvés par le Sous-comité de la haute planification, dont 807 ont obtenu l’approbation finale pour la construction et 545 ont franchi l’étape de planification précédente.

In total 2,191 settlement homes were advanced this week, of which 1,038 gained final approval for construction.

The sessions were scheduled on December 25 and 26, when many foreign governments who typically release statements of concern over settlement building were off for the Christmas holiday.

The Civil Administration’s sessions Tuesday and Wednesday were among the quarterly gatherings the Defense Ministry body holds, following a reported agreement with the White House to not hold more frequent sittings.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...