Etablissant un précédent légal, l’homme qui avait décapité son ex-femme acquitté pour folie
Rechercher

Etablissant un précédent légal, l’homme qui avait décapité son ex-femme acquitté pour folie

Le tribunal a ordonné que Meir Goldstein soit envoyé dans une institution psychiatrique pendant 25 ans

Meir Ephraim Goldstein, soupçonné d'avoir décapité son ex-femme et tenté de brûler son corps à Tibériade, devant la cour des magistrats de Nazareth, le 30 mars 2017. (Crédit : Flash90)
Meir Ephraim Goldstein, soupçonné d'avoir décapité son ex-femme et tenté de brûler son corps à Tibériade, devant la cour des magistrats de Nazareth, le 30 mars 2017. (Crédit : Flash90)

Dans une décision qui fera jurisprudence, la cour des magistrats de Nazareth a acquitté dimanche un homme de Tibériade qui avait décapité son ex-femme et paradé dans le voisinage avec sa tête après avoir incendié le corps, estimant que l’homme était atteint de folie.

Soutenant les termes d’un accord judiciaire, un panel de trois juges a estimé que Meir Goldstein n’était pas responsable de ses actions et qu’il serait placé dans une institution psychiatrique pour les 25 prochaines années.

Avec ce jugement, c’est la première fois en Israël qu’un accusé est acquitté de meurtre en raison de sa folie. Ce jugement s’est basé sur un autre qui avait été émis par la Cour suprême dans un dossier de dégâts matériels, dans lequel l’accusé avait été également reconnu comme fou et, par conséquent, non coupable.

Dans des cas précédents dans lesquels des avocats de la défense avaient avancé la folie, les tribunaux avaient rejeté ces demandes.

Meir Goldstein, acquitté du meurtre de son épouse pour folie, le 28 mai 2017 (Capture d'écran : Deuxième chaîne)
Meir Goldstein, acquitté du meurtre de son épouse pour folie, le 28 mai 2017 (Capture d’écran : Deuxième chaîne)

Les médecins qui ont examiné Goldstein avaient conclu qu’il ne « pouvait pas distinguer le bien du mal » au moment où il a tué son ex-femme, Adele Kalman.

En raison de cet acquittement, si dans le futur, des psychologues estiment que Goldstein n’est plus une menace pour la population, il pourra en théorie être libre, a indiqué le quotidien Haaretz.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...