France : 14 000 € d’amende et de la prison avec sursis pour une quenelle
Rechercher

France : 14 000 € d’amende et de la prison avec sursis pour une quenelle

L’homme qui avait diffusé la photo d’une quenelle effectuée devant l’école juive attaquée par Mohamed Merah a été condamné pour incitation à la haine raciale

Un homme réalise le signe de la quenelle devant une école juive de Toulouse, en France, où quatre personnes ont été tuées par Mohammed Merah en mars 2012. Photographie non datée. (Crédit : JTA)
Un homme réalise le signe de la quenelle devant une école juive de Toulouse, en France, où quatre personnes ont été tuées par Mohammed Merah en mars 2012. Photographie non datée. (Crédit : JTA)

Un tribunal français a condamné à de la prison avec sursis et à une amende un homme qui avait diffusé une photographie d’un homme portant un t-shirt flanqué d’un portrait du dirigeant palestinien Yasser Arafat, faisant un salut assimilé au salut nazi devant l’école juive de Toulouse, cible de l’attentat perpétré par Mohamed Merah.

Mercredi, la Cour d’appel de Toulouse a condamné Noël Gérard à une amende de 14 000 euros et six mois de pris avec sursis pour incitation à la haine raciale.

En 2014, il avait partagé sur les réseaux sociaux la photo d’un homme réalisant une « quenelle » devant l’école Ohr HaTorah, où en 2012 le terroriste Mohamed Merah avait tué un rabbin, Jonathan Sandler, et trois enfants, Aryeh et Gabriel Sandler, et Myriam Monsonego.

La photo prise devant l’école n’est pas datée mais a été prise avant les meurtres. L’institution a depuis changé son nom pour Otzar Hatorah après l’attentat.

Dieudonné en train de faire une quenelle (Crédit : capture d'écran YouTube)
Dieudonné en train de faire une quenelle (Crédit : capture d’écran YouTube)

La quenelle est promue par le comédien antisémite Dieudonné M’Bala M’Bala. Ses détracteurs affirment qu’il s’agit d’une variante du salut nazi, conçue pour exprimer l’admiration du meurtre des juifs sans encourir la peine prévue par le code pénal français pour ces actes.

Les tribunaux français condamnent rarement à de la prison, même avec sursis, et à des amendes aussi lourdes pour des actes tels que ceux de Gérard.

Gérard, 34 ans, connu dans les cercles antisémites comme « Joe le Corbeau », a été arrêté en 2914, près de Marseille.

La photo, qui a été diffusée sur les réseaux sociaux, montre un jeune homme avec des lunettes de soleil réalisant une quenelle devant l’entrée de l’école. Il porte un t-shirt à l’effigie du dirigeant palestinien décédé Yasser Arafat.

Reproduction photo of 8-year-old Miriam Monsonego, daughter of school headmaster Rabbi Yaacov Monsonego, who was killed in a shooting attack at the Ozar Hatorah School in Toulouse, France, early Monday morning. (photo credit: Flash90)
Miriam Monsonego, fille du rabbin Yaacov Monsonego, tués par Mohamed Merah à l’école juive de Toulouse Ozar Hatorah en avril 2012. (Crédit : Flash90)

Le même homme, qui n’a pas été identifié selon 20 Minutes, a également posé devant l’appartement de Merah, le terroriste de 23 ans qui avait attaqué l’école deux jours avant que la police ne le tue pendant l’assaut de son appartement.

Gérard a été arrêté plus d’un mois après la publication de la photographie, car les réseaux sociaux n’ont pas accepté immédiatement de coopérer avec la police, qui avait demandé des informations sur le suspect, avait annoncé France 3 en 2014.

Les partisans de la quenelle affirment que le geste n’est pas antisémite, mais anti-establishment. Le Premier ministre français Manuel Valls avait déclaré qu’il s’agissait d’un « geste antisémite de haine », faisant écho à la position du CRIF.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...