France : Renvoi d’un légionnaire filmé en train de faire le salut nazi
Rechercher

France : Renvoi d’un légionnaire filmé en train de faire le salut nazi

Le légionnaire d' "un peu moins de 25 ans" filmé en train de faire le salut nazi a déjà été informé de son renvoi et a quitté la 13e DBLE

Salut nazi. Illustration. (Crédit : Europix)
Salut nazi. Illustration. (Crédit : Europix)

Un légionnaire filmé en train de faire le salut nazi a été renvoyé, a-t-on appris jeudi auprès du commandant de la 13e demi-brigade de la Légion étrangère (DBLE) implantée dans le camp militaire du Larzac (Aveyron).

Une enquête interne a établi que les faits filmés « sont indiscutables. Ils se sont effectivement déroulées chez nous le 6 mars », a précisé à l’AFP le colonel Pierre-Henry Aubry.

« Dans mon régiment, il n’y a pas d’autres cas de ce genre. Les autres garçons qui apparaissent dans la vidéo sont des étrangers qui ne comprenaient pas ce qui se passait », a-t-il affirmé.

« C’est la seule affaire récente de ce type. Il y a 3-4 ans, un autre individu avait affirmé sur les réseaux sociaux appartenir à un groupe d’extrême-droite », tout en faisant valoir son état de militaire. Il avait aussi été renvoyé, selon le colonel Aubry.

Le légionnaire d’ « un peu moins de 25 ans » filmé en train de faire le salut nazi a déjà été informé de son renvoi et a quitté la 13e DBLE.

Il se trouve à Marseille, où il sera officiellement renvoyé par le commandant de la Légion étrangère car « les légionnaires ont un contrat avec la Légion étrangère et pas avec un régiment ». Cependant, ce renvoi « ne fait aucun doute », a encore affirmé le colonel Aubry.

Cette décision fait suite à une enquête de Mediapart affirmant qu’une cinquantaine de militaires français avaient affiché ouvertement des convictions néo-nazies.

Qualifiant de « très graves » les « éléments soulevés » dans cette enquête, le ministère des Armées a assuré qu’ « aucune idéologie contraire aux valeurs de la République n’est tolérée » dans ses rangs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...