« Gefilte » dans le Golfe ? Abou Dhabi dit aux hôtels de proposer des mets casher
Rechercher

« Gefilte » dans le Golfe ? Abou Dhabi dit aux hôtels de proposer des mets casher

Anticipant l'afflux de touristes juifs, la ville ordonne aux hôtels de proposer des produits casher dans les menus et bars, "de consacrer un espace casher dans toutes les cuisines"

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Nourriture casher, préparée par Baker and Spice, qui a été servie à une délégation de la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines en visite à Abu Dhabi en février 2018. Elle a été certifiée kasher par l'UOS d'Afrique du Sud. (Autorisation)
Nourriture casher, préparée par Baker and Spice, qui a été servie à une délégation de la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines en visite à Abu Dhabi en février 2018. Elle a été certifiée kasher par l'UOS d'Afrique du Sud. (Autorisation)

Prévoyant apparemment des hordes de touristes juifs à la suite de la signature prochaine d’un traité de paix entre Israël et les Émirats arabes unis, les autorités locales d’Abou Dhabi ont demandé mardi à tous les hôtels de la ville de préparer des plats casher.

Dans un message écrit envoyé aux directeurs de tous les hôtels de la capitale émiratie, son département de la culture et du tourisme souligne son engagement à servir « tous les visiteurs et touristes dans l’émirat d’Abu Dhabi ». Par conséquent, « il est conseillé à tous les établissements hôteliers d’inclure des options de nourriture casher dans les menus du service en chambre et dans tous les points de vente de nourriture et de boissons de leurs établissements ».

Tous les hôtels sont invités à « demander une certification de casheroute pour la manipulation des repas casher », à « désigner une zone dans toutes les cuisines pour la préparation des repas casher » et à « étiqueter les articles du menu casher avec une étiquette/référence claire et visible avec un symbole reconnaissable qui indique ‘casher’, conformément à la certification obtenue ». La ville compte environ 160 hôtels et appartements-hôtels.

Le président du Conseil juif des Emirats, Ross Kriel, a salué la nouvelle comme une « merveilleuse expression de bienvenue et d’hospitalité » de la part d’Abou Dhabi.

Abou Dhabi (Emirats arabes unis) au crépuscule. (Crédit : vwalakte; iStock by Getty Images)

« Cela profitera aux visiteurs juifs ainsi qu’aux résidents locaux qui respectent une alimentation casher. En tant que résident de longue date des EAU, respectant la casheroute, ce moment reflète les nombreuses façons dont nos vies aux EAU sont transformées depuis l’annonce de l’accord d’Abraham ».

Le traité de paix – qui porte le nom du patriarche biblique révéré par les juifs et les musulmans – sera signé lors d’une cérémonie à la Maison Blanche le 15 septembre en présence du président américain Donald Trump, du Premier ministre Benjamin Netanyahu et du ministre des Affaires étrangères des EAU, Abdullah bin Zayed.

« Depuis l’annonce de l’accord d’Abraham le 13 août dernier, les voyagistes ont déjà commencé à organiser des voyages aux EAU, en particulier pour l’année prochaine, y compris pour Pessah », a déclaré Kriel au Times of Israel.

Le chef Alex, Ross Kriel et Elli Kriel, posant pour une photo avant un dîner pour les journalistes israéliens à Abu Dhabi, le 31 août 2020. (Autorisation)

« On s’attend à ce que les chiffres annuels soient de l’ordre de 150 000 à 300 000 visiteurs. En tant que Conseil juif des Émirats, nous nous attendons à accueillir des Israéliens et des visiteurs de la diaspora juive. Les EAU sont une destination merveilleuse et s’équipent rapidement pour recevoir des visiteurs juifs ».

Son épouse, Elli Kriel, qui possède la première entreprise de restauration casher des EAU, a également salué la décision d’Abu Dhabi.

« Les EAU sont déjà connus pour l’excellence de leurs prestations et de leurs normes en matière de production alimentaire, ce qui garantira l’extension de ces prestations aux voyageurs qui respectent la casheroute », a-t-elle déclaré.

Elli’s Kosher Kitchen, son entreprise basée à Dubaï, était responsable de nourriture servie aux journalistes israéliens et à certains membres d’une délégation conjointe États-Unis-Israël à Abou Dhabi la semaine dernière.

« L’annonce d’Abou Dhabi démontre leur engagement à construire et à développer la vie juive », a déclaré le rabbin Marc Schneier de New York, qui entretient des liens étroits avec plusieurs États du Golfe et a participé aux efforts visant à fournir de la nourriture casher aux touristes juifs de la région. « En demandant aux hôtels de servir de la nourriture casher, ils ouvrent leurs portes aux voyageurs juifs du monde entier ».

Le rabbin Levi Duchman, basé à Dubaï, qui est affilié au mouvement Habad-Loubavitch, fait venir depuis plusieurs mois aux EAU des aliments casher, y compris des produits à base de viande, pour les membres de sa communauté et les touristes juifs.

Mardi également, l’Orthodox Union, (OU), basée aux États-Unis, a annoncé qu’elle serait le principal organisme de certification de casheroute des Émirats arabes unis. Le gouvernement émirati a demandé que l’OU prenne le poste après que l’organisation a supervisé la nourriture casher servie à la délégation à Abu Dhabi la semaine dernière.

OU Kosher, qui, selon le groupe, est le plus grand organisme de certification de casheroute au monde, supervisera la mise en œuvre des réglementations alimentaires en partenariat avec la communauté juive locale des EAU, a déclaré le groupe dans un communiqué.

Un panneau qui dit : « Nourriture casher servie dans la salle à manger principale », vu à l’hôtel St. Regis où séjournait la délégation israélienne à Abu Dhabi, le 1er septembre 2020. (Raphael Ahren/TOI)

Il sera responsable de la nourriture casher dans les hôtels des EAU et lors d’événements, notamment l’Expo 2020, une grande exposition internationale qui se tiendra à Dubaï à partir d’octobre 2021.

« Alors que la communauté juive des Émirats arabes unis continue de se développer et en raison de l’afflux de touristes juifs, il y a un besoin de nourriture casher et d’une certification qui soit internationalement reconnue », a déclaré le rabbin Menachem Genack, PDG de OU Kosher. « Nous remercions le gouvernement des Émirats arabes unis de nous avoir contacté pour assurer cette prestation et nous sommes impatients de nous associer à la communauté juive locale pour fournir de la nourriture casher et une certification ».

Le rabbin Yissachar Krakowski de OU Kosher s’est envolé d’Israël vers les EAU pour faciliter la certification de tous les aliments casher pour la délégation israélienne la semaine dernière.

Krakowski a l’habitude de la restauration casher dans le Golfe, ayant organisé des repas casher pour la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines lors de leur visite aux EAU et en Arabie Saoudite.

Des dirigeants juifs américains dégustant de la nourriture casher, lors d’un voyage à Abu Dhabi en février 2018. Elle a été certifiée casher par l’UOS d’Afrique du Sud. (Autorisation)

Le groupe est l’une des principales organisations juives orthodoxes aux États-Unis et affirme que son agence de certification de casheroute vérifie plus d’un million d’ingrédients dans plus de 100 pays.

Les estimations du nombre de Juifs vivant actuellement dans les Émirats varient entre quelques centaines et 1 500. Il existe trois congrégations : deux orthodoxes et une réformée. La grande majorité des Juifs des EAU vivent à Dubaï.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...