Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Gennevilliers : un homme accusé de menacer de mort une femme juive pour « venger la Palestine »

Le suspect aurait séquestré la victime dans un appartement parisien et dit à la mère de celle-ci qu'elle ne reverrait plus jamais sa fille ; des accusations de viol sont examinées

Des policiers français à la gare du Nord à Paris, le 1er février 2021. Illustration (Crédit : Francois Mori/AP)
Des policiers français à la gare du Nord à Paris, le 1er février 2021. Illustration (Crédit : Francois Mori/AP)

En France, un homme qui aurait menacé de tuer une femme juive et qui aurait dit à sa famille et à une autre personne qu’il la tuerait pour « venger la Palestine », va être jugé.

Le suspect a été présenté mardi à un juge, où le parquet entend le juger pour usage de produits stupéfiants et menaces de mort matérialisées par écrit à raison de la religion, selon les médias français.

Selon les procureurs, l’homme aurait envoyé un message à la mère de la femme disant :  » Bonne chance vous ne retrouverez jamais votre fille, vous ne la reverrez jamais ». Il a également menacé de forcer la femme à se prostituer.

Il aurait également envoyé un message à l’ancien petit ami de la femme dans lequel il disait vouloir « venger la Palestine ».

La police a interpellé l’homme dimanche à Gennevilliers, en banlieue parisienne. La femme a affirmé qu’il l’avait retenue contre son gré dans un appartement. Elle a finalement réussi à utiliser son téléphone pour alerter sa mère de la situation, selon les médias.

La femme aurait rencontré l’homme une semaine avant les faits.

Le suspect a d’abord fait l’objet d’une enquête pour enlèvement, séquestration, viol et menaces de mort.

La séquestration n’a pas été retenue, et le ministère public a indiqué que les accusations de viol nécessitaient des investigations complémentaires.

Un procès a été fixé au 21 juin.

L’incident s’est produit alors que l’on assiste à une recrudescence de l’antisémitisme dans le monde entier, en raison de la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas dans la bande de Gaza.

La guerre a éclaté le 7 octobre lorsque le Hamas a déferlé sur Israël depuis la bande Gaza dans un assaut barbare au cours duquel il a assassiné près de 1 200 personnes, dont la plupart étaient des civils.

Israël a répondu par une offensive militaire visant à anéantir le Hamas et à libérer les 253 otages pris lors de l’attaque des terroristes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.