Hodge: je suis la « dernière » des députées juives du Labour ayant critiqué Corbyn
Rechercher

Hodge: je suis la « dernière » des députées juives du Labour ayant critiqué Corbyn

Réélue hier soir, Dame Margaret Hodge a déploré la défaite de l'autre députée juive travailliste et regretté que "deux ont été poussées vers la sortie du parti"

Margaret Hodge prend la parole lors de la Conférence du Jewish Labour Movement à Londres, le 2 septembre 2018. (Dan Kitwood/Getty Images/via JTA)
Margaret Hodge prend la parole lors de la Conférence du Jewish Labour Movement à Londres, le 2 septembre 2018. (Dan Kitwood/Getty Images/via JTA)

Dame Margaret Hodge, qui a été réélue dans sa circonscription, a fait savoir vendredi qu’elle était la dernière des quatre députées juives travaillistes encore membres du parti à avoir attaqué la direction du Labour au sujet de l’antisémitisme.

« Il y a un, j’étais l’une des quatre femmes juives solides et travailleuses servant comme députées au sein du Parti travailliste », a-t-elle déclaré, d’après le Jewish Chronicle.

« Ce matin, je suis la dernière. Deux ont été poussées vers la sortie du parti », a-t-elle réagi, faisant référence à Luciana Berger et Louise Ellman qui avaient toutes les deux démissionné du Labour en raison de l’antisémitisme. « La troisième, Ruth Smeeth, qui s’est battue vaillamment, a perdu son siège hier soir ».

« Et je pense qu’en soi, cela en dit long sur l’attitude inappropriée du parti à l’égard des Juifs et ainsi sur la méchanceté qui a entaché le parti », a-t-elle déploré.

Le Jewish Labour Movement a émis un communiqué attribuant aux dirigeants du parti la responsabilité de la victoire écrasante des conservateurs britanniques lors des élections.

L’échec du Labour dans ce scrutin revient pleinement aux dirigeants du parti. En raison du rejet par le public de Corbyn au poste de Premier ministre, de son positionnement confus sur le Brexit ou de son échec total à s’attaquer au racisme antijuif, le parti doit entendre pleinement ce qui est dit aujourd’hui », note le communiqué.

« Nous sommes désemparés face au fait que notre courageuse présidente parlementaire, Ruth Smeeth, n’ait pas été réélue. Ruth représente ce qu’il y a eu de meilleur au sein du parti Travailliste tout au long de ces dernières années – elle n’a pas eu peur et elle est restée déterminée à demander des comptes aux dirigeants du parti pour leur échec à prendre en charge l’antisémitisme, et ce malgré les violences qu’elle a subies. Sa défaite aux parlementaires du parti du Labour sera ressentie dans la formation toute entière ».

Smeeth avait été élue dans la circonscription de Stoke-on-Trent North en 2015 qui était restée fidèle au Labour depuis sa création, en 1950.

Membre du mouvement des Labour Friends of Israel, Smeeth a été élue cheffe parlementaire du  Jewish Labour Movement au mois d’avril de cette année.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...