Israël déconseille les voyages en Corée du Nord à ses ressortissants
Rechercher

Israël déconseille les voyages en Corée du Nord à ses ressortissants

Soulignant l'absence de liens diplomatiques entre les deux pays, l'État a émis un avertissement aux voyageurs désireux de se rendre dans la République populaire démocratique de Corée

Drapeau de la Corée du Nord (Crédit : Zscout370/Domaine public/Wikimedia common)
Drapeau de la Corée du Nord (Crédit : Zscout370/Domaine public/Wikimedia common)

Le ministre des Affaires étrangères à Jérusalem a conseillé aux ressortissants israéliens de ne pas se rendre en Corée du Nord.

Il y a vingt-quatre heures une entreprise de tourisme israélienne a indiqué bénéficier d’un accord pour octroyer des visas touristiques vers cet état reclus et tyrannique.

Selon Ynet, cet avertissement aux voyageurs indique que « dans la mesure où l’état d’Israël n’a pas de relations diplomatiques avec la Corée du Nord, les responsables israéliens seront dans l’incapacité d’apporter une aide ou d’offrir une réponse si les citoyens israéliens venaient à se trouver dans une situation délicate au cours de leur séjour là-bas ».

Même si Israël n’a pas de relations officielles avec la Corée du Nord, le ministère des Affaires étrangères avait d’abord déclaré dans un communiqué qu’il ne décourageait pas les Israéliens à visiter le pays.

« Il n’y a pas d’avertissement de voyage pour la Corée du Nord, et pas d’interdiction particulière des voyages dans le pays, avait déclaré le ministère. Nous recommandons bien sûr la plus grande prudence, puisqu’il n’existe pas de relations diplomatiques avec la Corée du Nord, mais elle n’est pas considérée comme un pays ennemi. »

Un porte-parole des Affaires étrangères avait cependant déclaré au Times of Israël que la Corée du Nord était soumise à des sanctions imposées par les Nations unies, et que les visiteurs se rendant dans le pays devaient faire attention à ne violer aucune des mesures de l’ONU.

Dimanche, l’armée sud-coréenne a annoncé que la Corée du Nord avait tiré un missile en mer du Japon, ce que la dictature a ensuite confirmé, suscitant la colère de la nouvelle administration américaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...