Israël inculpe un groupe de jeunes Palestiniens qui jetaient des cocktails Molotov
Rechercher

Israël inculpe un groupe de jeunes Palestiniens qui jetaient des cocktails Molotov

Sept adolescents de Beit Anan sont accusés de plusieurs attaques sur les routes 443 et 446, au nord de Jérusalem

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le Shin Bet a annoncé mardi avoir arrêté un groupe de sept adolescents palestiniens soupçonnés d’avoir jeté des cocktails Molotov à plusieurs reprises sur des voitures en Cisjordanie.

Les adolescents, qui habitent à Beit Anan, un village du nord de Jérusalem, auraient jeté des engins incendiaires sur les routes 443 et 436, près de l’implantation de Givat Zeev, au moins sept fois ces derniers mois, a annoncé le Shin Bet.

La route 443 est un grand axe qui sert aussi d’itinéraire bis entre Jérusalem et la région de Tel Aviv. La route 446 relie Givat Zeev à la capital et crois la route 443.

Un procureur militaire a inculpé mardi les suspects, et a demandé qu’il soit maintenu en détention pendant le procès.

L'un des cocktails Molotov jetés à plusieurs reprises par un groupe d'adolescents palestiniens sur des autoroutes de Cisjordanie en 2016. (Crédit : Shin Bet)
L’un des cocktails Molotov jetés à plusieurs reprises par un groupe d’adolescents palestiniens sur des autoroutes de Cisjordanie en 2016. (Crédit : Shin Bet)

« Le Shin Bet considère ces actes de terrorisme comme étant très graves et dangereux pour la vie. Avec nos partenaires, l’armée et la police israéliennes, nous travaillerons durement pour découvrir ces cellules terroristes et punir ceux qui sont impliqués », a déclaré le service de sécurité dans un communiqué.

L’armée a publié une vidéo montrant une attaque au cocktail Molotov près de Kharbatha al-Misbah, au sud est de Modiin, ainsi que l’arrestation de deux des adolescents.

Lundi, le Shin Bet avait annoncé avoir arrêté deux Palestiniens et un Arabe israélien qui auraient formé une cellule terroriste du Hamas qui prévoyait des enlèvements, des attaques à main armée et à la bombe en Israël.

L’information qui a permis les arrestations a été donnée par l’Autorité palestinienne, a appris le Times of Israël. Les détails de l’affaire sont soumis à un embargo qui a été en partie levé lundi.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...