JStreet dénonce « l’incitation de Netanyahu contre les Arabes israéliens »
Rechercher

JStreet dénonce « l’incitation de Netanyahu contre les Arabes israéliens »

Le lobby de gauche a publié un communiqué dénonçant la campagne du Premier ministre contre les Arabes israéliens et appelle à manifester lors de la prochaine conférence de l'AIPAC

Un panneau accueille les participants à la conférence nationale 2013 de J Street à Washington. (Avec l'aimable autorisation de J Street)
Un panneau accueille les participants à la conférence nationale 2013 de J Street à Washington. (Avec l'aimable autorisation de J Street)

JStreet a dénoncé lundi la « campagne d’incitation à la haine contre les Arabes israéliens » du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Dans un communiqué, le lobby progressiste de gauche a déclaré :

J Street est alarmé par l’escalade de la campagne d’incitation à la haine contre les citoyens arabes d’Israël qui est actuellement menée par le Premier ministre Netanyahu et d’autres politiciens israéliens de droite. La rhétorique honteuse et raciste de Netanyahu et de ses alliés met en danger les Arabes israéliens et sape fondamentalement le respect qu’Israël porte à la démocratie.

Dans le cadre des efforts en cours pour rassembler leur base de droite et gagner les prochaines élections israéliennes, Netanyahu et le Likud stigmatisent la participation des Arabes israéliens à la politique israélienne comme fondamentalement dangereuse et illégitime. Ils accusent leurs opposants politiques de vouloir former une coalition gouvernementale avec les Arabes israéliens ou de défendre leurs intérêts, comme si les citoyens arabes n’avaient pas le droit d’influencer les politiques d’un gouvernement israélien.

Ce communiqué fait suite aux récents échanges en ligne entre Netanyahu et l’actrice Rotem Sela, qui a critiqué le Likud pour son slogan de campagne « Bibi ou Tibi« .

L’organisation ajoute que « le traitement réservé par le Premier ministre aux Arabes israéliens, sa politique d’annexion rampante en Cisjordanie et son partenariat avec le parti extrémiste kahaniste appelé ‘le KKK d’Israël’ mettent fondamentalement en danger l’avenir démocratique d’Israël – et contredisent les valeurs communes qui sont au cœur des relations Etats-Unis-Israël ».

Ils appellent également les dirigeants américains à faire entendre leur voix lorsque M. Netanyahu arrivera à Washington, DC, dans le courant du mois pour la conférence de l’AIPAC.

« Alors que Netanyahu s’apprête à prendre la parole à la conférence de l’AIPAC à Washington ce mois-ci, nous demandons instamment aux élus américains et aux dirigeants pro-Israël de dénoncer sa conduite et son idéologie destructrice. Nous sommes aux côtés de tous les Israéliens, sans distinction de religion ou d’appartenance ethnique, qui continuent de se battre pour défendre les institutions, les droits et les valeurs démocratiques de leur pays. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...