La bousculade de la Mecque serait la plus meurtrière de l’histoire du hajj
Rechercher

La bousculade de la Mecque serait la plus meurtrière de l’histoire du hajj

Des centaines de pèlerins sont toujours portés disparus depuis la bousculade du 24 septembre lors du rituel de la lapidation

Des manifestantes iraniennes crient des slogans lors d'une manifestation sur la place Enghelab à Téhéran contre l'Arabie saoudite après la mort d'au moins 155 pèlerins iraniens dans une bousculade au hajj annuel, le 25 septembre, 2015. (Crédit : AFP PHOTO / ATTA KENARE)
Des manifestantes iraniennes crient des slogans lors d'une manifestation sur la place Enghelab à Téhéran contre l'Arabie saoudite après la mort d'au moins 155 pèlerins iraniens dans une bousculade au hajj annuel, le 25 septembre, 2015. (Crédit : AFP PHOTO / ATTA KENARE)

Plus de deux semaines après la bousculade au pèlerinage de la Mecque, le bilan s’élevait dimanche à au moins 1.448 morts selon des chiffres donnés par de nombreux pays, ce qui constituerait la catastrophe la plus meurtrière de l’histoire du hajj.

Depuis un bilan officiel de 769 morts fourni le 26 septembre, deux jours après le drame, les autorités saoudiennes n’ont plus donné de nouveaux chiffres, alors que le nombre des morts de différents nationalités a quasiment doublé selon des gouvernements ou des commissions nationales du pèlerinage.

De plus, des centaines de pèlerins sont toujours portés disparus depuis la bousculade du 24 septembre lors du rituel de la lapidation symbolique de Satan à Mina.

La précédente catastrophe la plus grave au pèlerinage remonte au 2 juillet 1990 quand une bousculade dans un tunnel de Mina avait fait 1.426 morts parmi des pèlerins, asiatiques pour la plupart.

Ryad n’a toujours pas fourni de décompte par nationalité des victimes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...